Le nouveau président du centre de renseignement américain sur l’Iran a une longue carrière de chasseur de terroristes à son actif.

Derrière les persiennes d’un bureau de la CIA, un homme prie dans la pénombre. En pleine récitation du coran, « The Wolf » est arraché à son recueillement par trois coups secs frappés à la porte. L’agent américain se tient à genoux, en bras de chemise, dans une flaque de lumière. Lentement, il se redresse et range son tapis de prière pour saluer Dan, le collègue qui vient d’entrer, avant d’allumer une cigarette. Il est temps de reprendre la traque d’Oussama ben Laden.

Quand est sorti Zero Dark Thirty, en janvier 2013, l’homme bien réel ayant inspiré « The Wolf » n’était connu que sous des surnoms sibyllins : « Roger », le « Prince noir » et « Ayatollah Mike ». On savait qu’un agent musulman de la CIA avait effectivement participé à l’arrestation de l’ennemi public numéro 1 des États-Unis, guère plus. Le film de Kathryn Bigelow dans lequel on le voit prier s’inspire d’une histoire vraie.

Le personnage de Zero Dark Thirty, inspiré du Prince noir
Crédits : Universal Pictures

Désormais, son nom et sa trajectoire sont connus. Après avoir mené les opérations antiterroristes au Moyen-Orient pour les administrations Bush et Obama, Michael D’Andrea a été nommé, le 2 juin 2017, à la tête du nouveau centre de renseignement américain sur l’Iran. Pour la dernière de ses innombrables missions, Ayatollah Mike fera face à l’ayatollah Khomenei. Une confrontation qui s’annonce musclée.

 Le Bien et le Mal

Le « message d’amitié » délivré dimanche 21 mai 2017, à Riyad, par Donald Trump, était prononcé avec un accent belliqueux et les mots du passé. « Ce n’est pas une bataille entre religions, c’est une bataille entre le Bien et le Mal », a affirmé le président américain devant une cinquantaine de dirigeants arabes réunis dans la capitale de l’Arabie saoudite. Pour appeler à « isoler l’Iran », Trump s’est contenté de paraphraser Georges W. Bush. L’appareil conceptuel est le même, mais les hommes ont changé. Dès son arrivée au pouvoir, le milliardaire a nommé un politicien peu suspect d’accointances avec la république islamique, Mike Pompeo, à la tête de la CIA. « Les Iraniens sont des professionnels de la triche »,…

Lisez la suite de l'histoire.

Vous pouvez acheter nos histoires à l’unité ou vous abonner pour accéder à toutes les histoires. Vous pouvez également offrir un abonnement.

Achetez l'histoire à l'unité. Dès lors, vous pourrez y accéder en permanence sur ordinateur, tablette et smartphone.
Abonnez-vous pour accéder à toutes les histoires. L’ensemble de nos collections vous sera accessible en permanence sur ordinateur, tablette et smartphone.