Ce médecin est resté dans la grotte avec les enfants thaïlandais jusqu’à ce qu’ils soient sauvés

par   Malaurie Chokoualé   | 11/07/2018
Crédits : Oztec/Richard Harris

Pour certains, il devrait être élu « Australien de l’année ». Pour d’autres, Richard Harris est tout simplement un héros. Le médecin est le dernier des sauveteurs à être sorti de la grotte de Tham Luang en Thaïlande, qui retenait dans ses entrailles douze enfants et leur entraîneur de foot depuis 17 jours. C’est un acte de bravoure que la BBC a décidé de saluer en ce 11 juillet. Le gouvernement a indiqué que Richard Harris devrait recevoir une marque de reconnaissance officielle.

Quand cet anesthésiste et plongeur australien a appris que la jeune équipe de football des Sangliers sauvages et leur entraîneur Ekkapol Chantawong avaient disparu, son sang n’a fait qu’un tour. Il a abandonné ses vacances en Thaïlande et s’est porté volontaire pour aider à leur sauvetage. Il est descendu dans la grotte pour évaluer leur état santé et est resté pendant trois jours complets avec eux. L’opération d’évacuation a débuté le dimanche 8 juillet et devait prendre plusieurs jours, selon les sauveteurs. Ce mercredi 10 juillet, une fois tous les enfants et les sauveteurs de retour à l’air libre sous les vivats, une nouvelle est venue assombrir ce moment de liesse : le père du docteur Harris, James Harris, était mort peu de temps avant la fin du sauvetage. Confrères, ministres, sauveteurs, amis, tous ont spontanément communiqué leurs condoléances et leur admiration face à cet homme « sans prétention et altruiste », explique son amie Sue Crowe à la BBC. Sur les réseaux sociaux aussi, une vague de gratitude s’est levée en son honneur.

L’équipe des Sangliers sauvages a disparu le 23 juin 2018 ; ils se sont retrouvés piégés dans cette grotte du Nord de la Thaïlande par la montée des eaux. Il faudra une semaine de recherches acharnées pour les localiser, et une dizaine de jours pour trouver un moyen de les faire remonter. Mais sous la menace de pluie et de la baisse du niveau d’oxygène de l’endroit où les enfants s’étaient réfugiés, les autorités ont décidé de lancer l’opération dimanche et d’envoyer des plongeurs les chercher un par un. Le parcours est compliqué et prend du temps. Saman Gunan, ancien commando de la marine thaïlandaise (SEAL) à la retraite, y a même laissé la vie le 6 juillet dernier, alors qu’il s’était porté volontaire pour apporter de l’oxygène aux 12 jeunes et à leur coach. Le 10 juillet, ils étaient enfin tous tirés d’affaire et extirpés de la grotte.

Source : BBC

PLUS DE TRUCS ÉPIQUES