Ce monstrueux trou noir dévore les étoiles à une vitesse effroyable

par   Nicolas Prouillac   | 16/05/2018
Crédits : NASA

Il lui faudrait deux jours pour avaler le Soleil. Lui, c’est QSO SMSS J215728.21-360215.1, le trou noir supermassif à la croissance la plus rapide de l’univers. Une équipe de chercheurs de l’Université nationale australienne a annoncé sa découverte le 15 mai sur le site de l’université.

Pour détecter ce monstre cosmique, les astronomes ont porté leur regard à 12 milliards d’années-lumière de la Terre. Ce qui signifie qu’ils ont observé ce à quoi ressemblait le colosse il y a 12 milliards d’années, soit relativement peu après le Big Bang, qui aurait eu lieu il y a 13,8 milliards d’années.

Les astronomes sont parvenus à le détecter grâce à son extraordinaire luminosité. Pour vous donner une idée, s’il se trouvait au sein de notre galaxie, il nous illuminerait davantage que la pleine Lune et éclipserait la lueur de la plupart des autres étoiles. « Ce trou noir grossit si rapidement qu’il est des milliers de fois plus lumineux qu’une galaxie entière, en raison des quantités de gaz qu’il aspire, qui causent énormément de friction et de chaleur », explique le Dr Christian Wolf, l’un des auteurs de la recherche. « Si ce monstre trônait au centre de la Voie lactée, il nous apparaîtrait dix fois plus lumineux que la pleine Lune. »

Mais on ne perd rien, car il aurait également annihilé toute vie à la surface de la Terre, à cause des torrents de rayons X qu’il expulse en constance. « Nous ne savons pas comment celui-ci est devenu si gros, et si rapidement aux premiers jours de l’univers », dit Wolf. « Notre but à présent, c’est de trouver d’autres trous noirs à la croissance encore plus rapide. » Ce qui sera possible lorsque la NASA lancera son James Webb Space Telescope, en mai 2020.

Source : Australian National University

PLUS DE SCIENCE