Ce système solaire voisin pourrait abriter deux planètes habitables

Crédits : NASA

Les fans de Star Trek la connaissent bien. Tau Ceti, dans la constellation de la Baleine, ne se trouve qu’à 12 années-lumière de notre Soleil, ce qui en fait la 22e étoile la plus proche de nous. Si elle est relativement proche, elle possède également une masse et un rayonnement comparables à celui de notre astre solaire et serait accompagnée de plusieurs planètes, rapportait le 9 août l’équipe d’astronomes formée par l’université du Hertfordshire, au Royaume-Uni.

La ressemblance de Tau Ceti avec notre planète lui ont permis d’attiser la curiosité des scientifiques. Si les écoutes effectuées par le SETI n’ont pas réussi à déceler l’existence d’une quelconque vie extraterrestre en son sein, cela n’a pas découragé la recherche. Preuve en est avec la formation, en début d’année, de cette équipe d’astronomes par l’université du Hertfordshire. Ce même consortium vient à présent de rapporter l’existence de quatre corps massifs de type rocheux (tout comme Venus, Mars ou la Terre) dans l’orbite de Tau Ceti.

Parmi ces quatre planètes, deux sortent du lot parce que situées dans la zone d’habitabilité de leur étoile. Elles seraient donc susceptible d’abriter de l’eau à l’état liquide. Une découverte de bon augure, certes, mais contrariée par un détail qui pourrait calmer nos plans d’exode…  D’après les chercheurs, Tau Ceti serait également entourée d’un disque de débris, ce qui implique un risque important de bombardement de ses étoiles par des astéroïdes. Un refuge périlleux, donc, dont il n’est pas exclu qu’il abrite des formes de vie.

Sources : University of Hertfordshire/New Atlas