Ces 15 000 scientifiques implorent l’humanité de sauver la Terre

Crédits : DR/Ulyces.co

« Il sera bientôt trop tard. » Les mots de Thomas Newsome, chercheur à l’université de Sydney, sonnent comme un ultime avertissement – la dernière étape avant le plus dramatique « je vous l’avais dit » de tous les temps. Dans une lettre ouverte intitulée « World Scientists’ Warning to Humanity: A Second Notice » publiée le 13 novembre sur BioScience, le Pr Newsome et 15 000 de ses collègues, membres de l’Union of Concerned Scientists, avertissent les êtres humains que s’ils continuent à agir de la sorte envers la nature, la Terre ne sera bientôt qu’un lointain souvenir.

Il s’agit du second avertissement adressé à l’humanité par le Pr Newsome. Le premier avait eu lieu il y a 25 ans, et pourtant, rien n’a changé depuis, si ce n’est que nous approchons du dénouement.  « Bientôt, il sera trop tard pour dévier de notre trajectoire défaillante. Le temps presse. Nous devons reconnaître, dans nos vies quotidiennes et au sein de nos institutions gouvernementales, que la Terre, et toute la vie qu’elle abrite, est notre seule maison », alerte-t-il.

La solution qu’évoque la lettre est simple : adopter des pratiques alternatives « plus durables sur le plan environnemental que les modalités actuelles » sous peine de finir enfouis sous la « vaste misère humaine » qui nous guette. Ne reste plus qu’à espérer que ce message, signé par 15 000 scientifiques de 184 pays (un record) soit entendu.

Source : BioScience