Ces documents révèlent l’intérêt du gouvernement canadien pour les ovnis

par   Malaurie Chokoualé   | 13/03/2018
Crédits : DR

De plus en plus de fichiers confidentiels concernant des objets volants non identifiés sont déclassifiés, avec ou sans l’aval du gouvernement impliqué. C’est ainsi que l’Académie To the Stars a diffusé via le Washington Post et le New York Times des vidéos troublantes longtemps tenues confidentielles par le Pentagone. Mais il est évident que l’intérêt pour les ovnis ne s’arrêtent pas aux frontières étasuniennes. C’est ainsi qu’on découvre, dans les archives nationales canadiennes, des publications en rapport direct avec ce sujet. La dernière en date, qui remonte à fin février, est une série de documents qui mettent en lumière le rôle du gouvernement canadien dans la recherche de phénomènes liés à des ovnis.

Ces 27 pages relatent six cas d’ovnis observés en 1967. Ces documents du Conseil national de recherches auraient été présentés au ministre de la Défense canadienne d’alors. Dans ces documents, différents incidents sont classés en sept catégories : les canulars, l’hystérie de masse ou la suggestion psychologique, les mauvaises interprétations d’événements naturels, la technologie militaire avancée ou inconnue, les observations probablement dues à des conditions psychologiques, ou bien l’observation inhabituelle que le témoin est incapable de comprendre.

Parmi les différents incidents ou photographies d’ovnis, le lac Falcon est considéré comme le lieu d’une des rencontres les plus impressionnantes. Les documents font également mention du fait que le ministère de la Défense a trouvé des traces de radioactivité à certains des endroits où se sont déroulés des événements inexpliqués. Leurs chercheurs ont déclaré être encore incapables d’expliquer le phénomène. Ces documents constituent à tout le moins la preuve d’un intérêt grandissant du gouvernement canadien pour ces phénomènes.

Source : Archives nationales canadiennes

D'AUTRES MYSTÈRES À ÉLUCIDER