Ces robots chinois tirent des lasers et crachent de la vapeur pour arrêter les piétons

par   Clara Lalanne   | 21/04/2018
Crédits : Asia Wire

Décidément, la Chine ne supporte pas les piétons qui traversent en dehors des passages cloutés. Comme si leur envoyer un SMS d’avertissement et afficher leur portrait sur des écrans géants pour les humilier n’était pas suffisant, la ville de Daye, dans l’est du pays, a encore redoublé d’ingéniosité malveillante. Depuis le 20 avril, des lances à eaux et des lasers lumineux ont été installés aux abords d’un passage piéton, afin de punir ceux qui décideraient de s’affranchir des règles, d’après Shanghaiist.

Dans la province du Hubei, ces « robots-gicleurs » serviront donc à dissuader et à punir ceux qui songeraient à traverser alors que le feu n’est pas encore vert. Et comme on s’en doute, les gicleurs enregistreront aussi l’identité des coupables grâce à la reconnaissance faciale, et leur enverront un laser dans les yeux. Non, ce n’est pas une blague.

« La machine a deux systèmes avec des fonctions différentes : l’une est la reconnaissance faciale, l’autre fournit des rappels et des avertissements », explique Wan Xinqiang, un membre du bureau de sécurité publique de Daye. « S’il détecte qu’un piéton qui s’engage pour traverser, il pulvérise de la vapeur d’eau et le rappelle à l’ordre par la voix et les faisceaux laser. »

La police municipale justifie la mesure en expliquant qu’elle permettra de mieux protéger les piétons des routes dangereuses, ainsi que de minimiser les embouteillages. Ce serait aussi une façon (radicale) de renforcer le respect de la « morale publique », dans un pays où les actes contestataires sont très mal perçus – même s’il s’agit uniquement de traverser en dehors des clous. Un seul équipement a été installé pour le moment, mais si cette technologie fait ses preuves, elle sera généralisée dans le reste de la ville au cours des prochaines semaines.

 

Source : Xinhua/Straits Times

PLUS LOIN DANS LE TURFU