Cette petite fille est atteinte du syndrome des cheveux incoiffables

par   Malaurie Chokoualé   | 13/06/2018

Le 11 juin dernier, BuzzFeed News a raconté l’histoire incroyable d’une petite fille à la chevelure blonde indomptable. Cela peut ressembler à une excuse des mauvais jours, mais cette enfant est atteinte du syndrome des cheveux incoiffables, une mutation génétique rare dont Albert Einstein aurait aussi été atteint selon certains chercheurs. À travers le monde, une centaine de personnes en seraient atteintes. Qu’importe la force du coup de peigne, ses cheveux blonds sont impossibles à coiffer ; ils sont rêches et ne tiennent pas en place, rendant difficile la plus simple des mises en plis.

Dans le cas de cette mutation, la tige du cheveu ne se développe pas normalement. C’est la mutation du gène PADI3 qui entraîne une modification de la tige capillaire, car ce gène fournit des indications quant à la fabrication d’une enzyme (peptidylarginine déiminase de type III) qui modifie les protéines impliquées dans la structure du cheveux. Cette anomalie structurelle se déclare généralement chez des enfants entre trois mois et douze ans et elle est récessive, ce qui signifie que les deux parents de Taylor sont eux-mêmes porteurs du gène PADI3. La scientifique allemande Regine Betz, qui a découvert le gène PADI3, dit avoir diagnostiqué 70 autres personnes avec cette maladie. Selon elle, il y en aurait des milliers d’autres, mais cette anomalie est sous-déclarée.

La frimousse Taylor McGowan, une enfant de 18 mois atteint du syndrome, fait fondre Internet depuis quelques jours. « Ses cheveux ont l’air incroyable, on dirait un mini Albert Einstein », a déclaré Cara McGowan, la mère de Taylor, à BuzzFeed News. Un surnom qui lui est restée. « Mini Einstein » a désormais sa propre page Facebook, suivie par 3 605 personnes, créée par sa mère qui souhaite diffuser un message d’acceptation de la diversité. En effet, certains supposent que c’est ce syndrome qui aurait donné à Albert Einstein sa célèbre chevelure indisciplinée, sans que ces propos ne puissent toutefois être étayés. Mais la similitude laisse toutefois pensif.

Crédits : Wikimedia

Sources : BuzzFeed News/Facebook

PLUS DE SCIENCE