La police japonaise recherche 40 sabres de samouraïs emportés dans les inondations

par   Ulyces   | 11/07/2018
Crédits : DR

Depuis trois jours, les intempéries au Japon ont entraîné de terribles inondations, qui ont causé 179 morts et fait des dizaines de disparus à la date du 11 juillet. Mais au cœur du désastre, les préoccupations de la police japonaise vont au-delà des pertes humaines. À Seki, une ville de la préfecture de Gifu, au nord-ouest de Nagoya, ce sont à la recherche de lames de maître que les policiers se sont lancés, révèle aujourd’hui l’Asahi Shimbun.

Depuis des siècles, Gifu est réputée pour être un haut lieu de la production de lames de katanas, et le forgeron de la ville de Seki perpétue cette tradition en 2018. Mais le 8 juillet, la rivière Tsubogawa qui traverse la ville est sortie de son lit, se transformant en un torrent furieux balayant tout sur son passage. Y compris l’atelier du forgeron de 33 ans, où étaient entreposés 40 sabres japonais d’impressionnante facture. Contactée par le malheureux, la police locale a assemblé une force spéciale de 10 policiers pour partir en quête des précieux katanas.

Naturellement, ce n’est pas tant la valeur des armes que le danger qu’elles représentent pour les habitants de la région qui motive les recherches des policiers. Le terme « lame de fond » pourrait prendre une signification bien sinistre si un individu a le malheur d’en croiser le chemin en s’aventurant dans les eaux furieuses. À l’heure qu’il est, aucune d’entre elles n’a été retrouvée.

Source : Asahi Shimbun

PLUS DE TRUCS ÉPIQUES