par Amy Wallace | 0 min | 24 avril 2017

La nouvelle est tombée hier, vers 16 heures. « Une élec­­tion très inté­­res­­sante se déroule actuel­­le­­ment en France », a tweeté Donald Trump avec le sens de l’ana­­lyse qu’on lui connaît alors que les Français prenaient effec­­ti­­ve­­ment le chemin des urnes. Combien étaient-ils à tenir entre leurs mains le nom de celui ou celle qui ira défier le président améri­­cain au golf lors d’une visite diplo­­ma­­tique ? Impos­­sible de le savoir à cette heure-là. https://twit­­ter.com/realDo­­naldT­­rump/status/856146924705120256 Mais vers 19 heures, on connais­­sait déjà le chiffre de l’abs­­ten­­tion. Enfin presque : 22 % selon LCI, 20 % d’après BFMTV et 19 % à en croire CNews. Tout le monde se lançait dans cette course de petits chevaux de la prédic­­tion. Deux candi­­dats qui promettent de nettoyer les écuries d’Au­­gias, Emma­­nuel Macron et Marine Le Pen, sont fina­­le­­ment sortis en tête à 20 heures. C’est une autre course qui commence, plus déter­­mi­­nante que jamais. Avec tout cela, on en aurait presque oublié qu’un monde exis­­tait, au-delà des fron­­tières françaises. Voici ce que l’ac­­tua­­lité a eu de plus marquant.

Tensions

Loin, très loin de l’élec­­tion qui avait lieu en France, le vice-président améri­­cain Mike Pence a fait une pause dans sa visite diplo­­ma­­tique en Austra­­lie, dimanche, pour se rendre au zoo. En tant que premier membre de l’équipe de Trump à gagner l’île, il « ne pouvai[t] pas visi­­ter l’Aus­­tra­­lie sans voir les kangou­­rous », a-t-il déclaré dans un tweet accom­­pa­­gné d’une photo de sa famille avec l’ani­­mal. Pour termi­­ner cette tour­­née asia­­tique de dix jours, l’an­­cien gouver­­neur de l’In­­diana s’est aussi essayé à la diplo­­ma­­tie du koala, posant à côté du marsu­­pial que l’an­­cien Premier ministre, Tony Abott, aimait exhi­­ber. Il n’est en revanche pas près de béné­­fi­­cier de la diplo­­ma­­tie du panda chinoise. La veille, Pence annonçait que le porte-avion Carl-Vinson était bien en route vers la Corée du Nord, un allié de l’Em­­pire du milieu. Il sera « en mer du Japon d’ici quelques jours, avant la fin du mois ». Suspec­­tée par l’État-Major améri­­cain d’avoir mis sa marine en alerte, la Chine avait réfuté vendredi 21 avril. La Russie a égale­­ment nié avoir déployé des soldats dans la région. Les photos de ceux-ci postés sur les réseaux sociaux montraient « des manœuvres de prépa­­ra­­tion au combat abso­­lu­­ment plani­­fiées », selon le porte-parole du district mili­­taire de l’ex­­trême orient russe, Alexandre Gordeyev.

La croi­­sée des fron­­tières entre la Russie, la Chine et la Corée du Nord
Crédits : AFP

La veille, depuis le Japon, le numéro deux de l’exé­­cu­­tif améri­­cain avait alerté que « de gros nuages s’ac­­cu­­mulent à l’ho­­ri­­zon ». Crai­­gnant une attaque de la Corée du Nord, il promet­­tait une réplique « écra­­sante et effi­­cace ». Évidem­­ment, Pyon­­gyang n’est pas resté muet. Dimanche, alors que les bureaux de votes français emplis­­saient, le répu­­blique popu­­laire a carré­­ment annoncé qu’elle était prête à couler le Carl-Vinson. À toutes fins utiles, elle a aussi prévenu qu’elle frap­­pe­­rait l’Aus­­tra­­lie avec des armes nucléaires si celle-ci suivait « aveu­­glé­­ment » son allié améri­­cain. « Nos forces révo­­lu­­tion­­naires sont prêtes au combat », a déclaré le Parti des travailleurs nord-coréen. Pour ne rien arran­­ger, Washing­­ton a appris le même jour que la Corée du Nord déte­­nait un troi­­sième de ses ressor­­tis­­sants. D’après l’am­­bas­­sade de Suède à Pyon­­gyang et le recteur d’une univer­­sité de la capi­­tale, Tony Kim était venu y ensei­­gner après un passage par la Chine. Il aurait été arrêté à l’aé­­ro­­port alors qu’il souhai­­tait quit­­ter le pays. L’an dernier, un étudiant améri­­cain a été condamné à 15 ans de travaux forcés par les auto­­ri­­tés nord-coréenne. Il était accusé d’avoir voulu voler une bannière poli­­tique.

Conflits gelés

Une fois les résul­­tats connus, Donald Trump n’a plus reparlé de nos élec­­tions. En revanche, un cinéaste qui aime bien la France a profité qu’on lui donne la parole au festi­­val du film de Tribeca, aux États-Unis, pour évoquer un destin sans doute plus impor­­tant aux yeux du président améri­­cain : le sien. Selon le docu­­men­­ta­­riste Michael Moore – qui avait prédit son élec­­tion avant tout le monde –, Donald Trump « sera desti­­tué au milieu de son deuxième mandat. Je pense que l’équa­­tion est simple. C’est l’équa­­tion améri­­caine. Rendez les gens imbé­­ciles, igno­­rants et stupides. L’igno­­rance mène à la peur, la peur mène à la haine. Trump a très bien compris cette partie de l’équa­­tion. Et la haine mène à la violence. » Avant d’ajou­­ter : « J’en­­cou­­rage vrai­­ment les gens à ne pas monter dans le train de la peur. »

Michael Moore (à droite) sur scène au festi­­val de Tribeca

Offen­­sif sur le front asia­­tique, guer­­rier en Syrie, Donald Trump est pour le moment resté évasif à propos du conflit israélo-pales­­ti­­nien alors qu’il attein­­dra les 100 jours de mandat samedi 29 avril. Or, la situa­­tion ne s’ar­­range pas. Dimanche, un Pales­­ti­­nien a légè­­re­­ment blessé quatre personnes à Tel Aviv au moyen d’un couteau. Dans le même temps, six Israé­­liens dont deux soldats de métier ont été arrê­­tés et incul­­pés à Beer-Sheva, dans le sud du pays. Ils sont accu­­sés d’avoir commis des agres­­sions physiques contre des Arabes à cinq reprises en utili­­sant des couteaux, des matraques et des barres de fer. Les suspects ont agi pour des « motifs natio­­na­­listes et racistes en vue d’em­­pê­­cher des femmes juives d’en­­tre­­te­­nir des rela­­tions avec des Arabes », a indiqué la police. La situa­­tion ne s’amé­­liore guère plus en Ukraine. Un membre de l’Or­­ga­­ni­­sa­­tion pour la sécu­­rité et la coopé­­ra­­tion en Europe (OSCE) a été tué alors qu’il menait une mission d’ob­­ser­­va­­tion dans l’est du pays, en terri­­toire sépa­­ra­­tiste. Une mine a explosé au passage de son convoi, bles­­sant grave­­ment deux de ses collègues. Ces hommes – qui ne sont pas armés – sont déployés pour veiller au respect des accords de paix signés entre le pouvoir de Kiev et les rebelles du Donbass. Chaque jour, ils dénombrent plusieurs dizaines de tirs, en viola­­tion du cessez-le-feu. « Il est arrivé ce que nous crai­­gnions depuis des années », a réagi le ministre alle­­mand des Affaires étran­­gères Sigmar Gabriel pour commen­­ter cette première mort dans les rangs de l’OSCE.

Sant Jordi

Il ne s’est pour­­tant pas déroulé que des tragé­­dies durant cette jour­­née. Avant que les soutiens des diffé­­rents candi­­dats à l’élec­­tion ne défilent sur les plateaux pour se lancer des fleurs, les bouquets faisaient florès dans les rues cata­­lanes. Mécon­­nue dans le reste de la France, la Jour­­née mondiale du livre et du droit d’au­­teur téles­­cope la Sant Jordi, patron de la région, pour donner une grande fête popu­­laire où se mêlent œuvres de l’es­­prit et de la nature. Chaque 23 avril, de Perpi­­gnan à Barce­­lone, les hommes offrent des fleurs aux femmes, lesquelles leur font cadeaux d’ou­­vrages. Un échange genré dont les origines remontent au temps d’un Empire romain crépus­­cu­­laire.

La Casa Batlló couverte de roses pour la Sant Jordi, à Barce­­lone
Crédits : DR

Les roses rouges qui submer­­geaient les étals de toute la Cata­­logne, dimanche, ont été offertes pour la première fois au IIIe siècle par Saint-Georges. D’après la légende popu­­la­­ri­­sée au Moyen-Âge, ce patron de la cheva­­le­­rie chré­­tienne est venu à bout d’un dragon qui terro­­ri­­sait la région, sauvant une prin­­cesse de ces griffes. Lorsqu’il lui admi­­nis­­tra le coup de grâce, le sang de la bête se trans­­forma en fleurs, aussi­­tôt remises à l’in­­fante. Ce conte, ainsi que le martyr qu’il vécut réel­­le­­ment sous le joug de Dioclé­­tien, valurent à « Jordi » de deve­­nir patron de Cata­­logne. Ce n’est qu’en 1926 que l’écri­­vain et éditeur espa­­gnol Vicent Clavel i Andrés proposa de donner son nom à une fête dont le but était de diffu­­ser les livres des libraires de Barce­­lone. Il en profita pour rendre hommage à Miguel de Cervantes et William Shakes­­peare en fixant la date au jour de leur mort, un 23 avril. Ainsi devint-elle, par la volonté de l’Unesco, « Jour­­née mondiale du livre et des droits d’au­­teurs » en 1995.

Kanté FC

L’Es­­pagne célé­­brait aussi ce dimanche après-midi la victoire de l’Es­­pa­­gnol Rafael Nadal au tour­­noi de Monte Carlo, son cinquan­­tième trophée sur terre battue. Personne n’a fait aussi bien que lui sur cette surface qu’il espère encore domp­­ter à Roland-Garros. Lors du Grand-Chelem pari­­sien qui commen­­cera le 22 mai prochain, il visera une dixième victoire.

Lionel Messi talonné par Cris­­tiano Ronaldo lors du derby

Dans les rues de Barce­­lone, la fête s’est pour­­sui­­vie dimanche jusque tard. Tandis que le sort des candi­­dats français était scellé depuis déjà trois quart d’heures, le club de foot­­ball de la ville affron­­tait son rival madri­­lène pour le compte de la 33e jour­­née de la Liga, clas­­sique parmi les clas­­siques. Devan­­cés au stade Santiago Berna­­beu de la capi­­tale après une demi-heure de jeu, les Blau­­gra­­nas sont reve­­nus à égalité pour prendre l’avan­­tage à la 73e minute avant d’être rejoint par les joueurs de Zine­­dine Zidane à quatre minutes du terme. Mais un autre Ballon d’or est venu arra­­cher la victoire. En inscri­­vant son 500e but, Lionel Messi a permis au FC Barce­­lone de l’em­­por­­ter au bout des arrêts de jeu et doubler son rival en tête du clas­­se­­ment. Le défen­­seur de l’équipe cata­­lane Samuel Umtiti n’était pas le seul spor­­tif français couronné de succès hier soir, puisque N’Golo Kanté a été dési­­gné meilleur joueur de Premier League de la saison par ses pairs peu avant minuit. Âgé de 26 ans, le milieu de terrain de Chel­­sea a été préféré à Eden Hazard, Harry Kane, Alexis Sanchez, Zlatan Ibra­­hi­­mo­­vic ou encore Romelu Lukaku. Enfin une élec­­tion qui nous donne le sourire.


Couver­­ture : Paysage poli­­tique. (DR)
 
Down­load Best WordP­ress Themes Free Down­load
Down­load WordP­ress Themes
Down­load Premium WordP­ress Themes Free
Free Down­load WordP­ress Themes
free online course
Download Premium WordPress Themes Free
Free Download WordPress Themes
Download WordPress Themes Free
Download Best WordPress Themes Free Download
free download udemy course

Plus de monde