Au Japon, un homme porté disparu après le tsunami de 2011 réapparaît en pleine forme

par   Malaurie Chokoualé   | 14/09/2018
Crédits : EPA

Sept ans et demi déjà ont passé depuis le terrible tremblement de terre suivi d’un tsunami qui ont durement éprouvé le Japon. Plus de 2 500 personnes sont encore aujourd’hui portées disparues. La région de Tohoku, au nord-est de l’île principale du Japon (Honshū), a particulièrement été touchée et de nombreuses familles ont abandonné depuis longtemps tout espoir de retrouver leurs proches. Mais le 11 septembre dernier, l’un d’entre eux, originaire de la ville de Ishinomaki dans la préfecture de Miyagi, est réapparu vivant et en bonne santé, rapporte le journal en ligne basé à Tokyo, Japan Today.

Sans toutefois révéler son nom, Japan Today explique que l’homme de 48 ans a été retrouvé alors qu’il déposait à la mi-août une demande d’aide sociale à la préfecture de Shiga, située au centre de Honshū. En effet, dans le cadre de la procédure, il devait leur remettre une copie d’un document juridique attestant de son adresse, sauf qu’il ne l’avait pas en sa possession. La préfecture a donc dû partir à la pêche aux informations et appeler la préfecture où avait été enregistrée sa précédente adresse : celle de Miyagi.

À Ishinomaki, coup de théâtre : ils n’avaient pas non plus le document demandé, car l’homme avait apparemment quitté sa famille bien des années avant le séisme. De fait, lors d’un recensement en 2007, il ne vivait plus à l’adresse indiquée, c’est pourquoi la ville ne l’a plus dans ses registres. Une chose est certaine selon Japan Today : préoccupée par sa disparition après que les éléments se sont déchaînés sur l’île, la famille avait signalé sa disparition et tenté de le contacter sans succès.

Les préfectures de Shiga et de Miyagi se sont ensuite empressés d’avertir la famille, qui a confirmé l’identité de l’homme. Personne n’explique encore pourquoi l’homme n’est jamais rentré chez lui après toutes ces années ni s’il devrait bientôt rendre visite à sa famille.

Sources : Japan Today

D'AUTRES MYSTÈRES À ÉLUCIDER