Bruce Lee fumait du cannabis

par   Laura Boudoux   | 27/11/2018

Le génie des arts martiaux était connu pour ses entraînements intensifs… moins pour sa consommation de weed ! Bruce Lee ne buvait pas d’alcool, ne fumait pas, prenait des compléments alimentaires et buvait de la viande hachée mixée, dans le but de se transformer en une bête de combat inépuisable. Un jour, il a pourtant achevé l’une de ces sessions d’entraînement drastique de manière surprenante : en s’allumant un joint, récupéré d’une boîte qu’il gardait précieusement dans son garage, raconte CNN. C’est en tous cas ce qu’affirme le biographe Matthew Polly, auteur du livre Bruce Lee: A Life, publié en juillet 2018, et qui retrace la vie de l’acteur, mort à 32 ans.

« Cela élève le niveau de conscience », affirmait alors Bruce Lee à propos de sa consommation de marijuana. La biographie, publiée à l’occasion des 45 ans de la mort de l’artiste martial, met en avant les témoignages de plus de 100 intervenants qui n’avaient pour la plupart jamais donné leur vision de Bruce Lee. De ses camarades de classe à ses collaborateurs l’ayant vu fumer de la weed, en passant par la femme l’a côtoyé avant sa mort : le réalisateur est ici raconté comme jamais.

Matthew Polly rappelle également que Bruce Lee n’était guère connu aux États-Unis lorsqu’il est décédé d’un œdème cérébral à Hong Kong le 20 juillet 1973. Le film Opération dragon, qui l’a révélé au grand public est en effet sorti un  mois après sa mort. Un projet qui pourrait en partie expliquer la mort de Bruce Lee, causée d’après son biographe par une crise cardiaque. Matthew Polly souligne en effet que l’acteur, qui s’était fait retirer ses glandes sudoripares des aisselles, avait perdu beaucoup de poids et ne parvenait plus à dormir avant la sortie du film. « Il était alors moins capable de réguler la chaleur de son corps qu’auparavant. Même un homme en bonne santé peut mourir dans ces conditions », estime Matthew Polly.

Sources : CNN

D'AUTRES WEEDS À ESSAYER