Came­lot, le château légen­daire du roi Arthur, aurait été décou­vert par un profes­seur à la retraite

par   Ulyces   | 23 décembre 2016

tintagel-king-arthur-02La statue d’Ar­thur à Tinta­gel Un profes­seur de litté­ra­ture à la retraite affirme avoir enfin loca­lisé l’em­pla­ce­ment de Came­lot, la forte­resse légen­daire du roi Arthur : il aurait décou­vert ses ruines en péri­phé­rie de Hudders­field, au sud-ouest de Leeds. Le profes­seur Peter Field, expert en litté­ra­ture mytho­lo­gique arthu­rienne, soutient que Came­lot se trou­vait à l’en­droit des ruines d’un petit fort romain situées dans le village de Slack. « J’ai eu de la chance. J’exa­mi­nais des cartes quand soudain tous les points se sont alignés », confie-t-il à The Inde­pendent. « Je crois que je viens de résoudre un mystère vieux de 1 400 ans. » C’est la deuxième fois cette année, soit dit en passant. Des archéo­logues britan­niques ont affirmé avoir décou­vert ses ruines près de Tinta­gel, en Cornouailles. fort_770_250 Pour le profes­seur néan­moins, Slack était l’en­droit idéal pour y ériger une impo­sante forte­resse, d’où Arthur et ses cheva­liers pouvaient se défendre contre les inva­sions au nord et à l’ouest. Il a passé les 18 derniers mois à mener l’enquête. « Si le roi Arthur a bien existé, il a vécu autour de l’an 500 », explique le profes­seur. « Son château de Came­lot est mentionné pour la première fois dans un poème français de la région Cham­pagne, écrit en 1180. Il n’est pas fait mention de Came­lot entre ces deux dates, la période de l’Âge sombre durant laquelle le pays était constam­ment en guerre. » Les dires du profes­seur ne seront pas confir­més avant long­temps, néan­moins, car l’em­pla­ce­ment où Came­lot se dres­sait autre­fois a laissé place à un golf en bordure d’au­to­route. Source : The Inde­pendent

Download Best WordPress Themes Free Download
Download WordPress Themes
Download Premium WordPress Themes Free
Download Best WordPress Themes Free Download
udemy course download free