fbpx

Ce dragon de Komodo a eu trois bébés sans se repro­duire avec un mâle

par   Pablo Oger   | 13 mars 2020

Un dragon de Komodo femelle nommée Char­lie a donné nais­sance à trois nouveaux-nés sans aucune impli­ca­tion d’un parte­naire mâle, rappor­tait CNN le 10 mars. Un phéno­mène très diffi­cile à expliquer par les experts du zoo.

Jasper, Onyx et Flint sont nés en août 2019 au zoo de Chat­ta­nooga dans le Tennes­see, aux États-Unis. À l’époque, le zoo n’avait pas été en mesure de véri­fier si une repro­duc­tion avait bien eu lieue entre Char­lie et le mâle, Kadal, qui avait été placé avec la femelle dragon. Mais désor­mais c’est offi­ciel : les deux animaux ne se sont jamais accou­plés.

Dans un post Face­book, le zoo explique pourquoi il a fallu si long­temps avant que l’ori­gine de leur nais­sance soit formel­le­ment iden­ti­fiée : « À l’époque, on ne savait pas s’ils étaient le produit d’une repro­duc­tion avec notre mâle, Kadal, ou si une parthé­no­ge­nèse avait eu lieu. Les résul­tats ADN montrent que les nouveaux-nés ont bien été repro­duits par parthé­no­ge­nèse ! »

Crédits : Chat­ta­nooga Zoo

La parthé­no­ge­nèse est un phéno­mène très rare enre­gis­tré pour la première fois en 2006. En effet, seuls 0,1 % des verté­brés peuvent se repro­duire de manière asexuée. Le post explique son fonc­tion­ne­ment : « Dans la parthé­no­ge­nèse, le demi-ensemble de chro­mo­somes de la mère se double pour géné­rer un ensemble complet. Par consé­quent, la progé­ni­ture tire tous ses gènes de la mère, mais elle n’est pas un double parfait de son génome. » Et voilà une triple imma­cu­lée concep­tion pour le dragon de Komodo.

Source : CNN

Plus de wild