fbpx

Ce que l’In­do­né­sie pense de Donald Trump

par   Nicolas Prouillac et Arthur Scheuer   | 3 avril 2016

En décembre 2015, la saga Donald Trump s’est fina­le­ment ache­vée en Indo­né­sie, État archi­pel de 250 millions d’ha­bi­tants qui chevauche les océans Indien et Paci­fique. Car oui, l’In­do­né­sie a vécu une saga Donald Trump. L’his­toire est aussi bizarre que vous pouvez vous l’ima­gi­ner, et elle s’est dérou­lée ainsi : En septembre 2015, Donald Trump a tenu une confé­rence de presse pour sa campagne prési­den­tielle à la Trump Tower de New York. Vers la fin de la confé­rence, Trump a sorti un lapin de son chapeau en présen­tant Setya Novanto, président de la Chambre des Repré­sen­tants de l’In­do­né­sie. Avec gran­di­lo­quence, comme à son habi­tude, Trump a annoncé : « C’est le président de la Chambre des Repré­sen­tants de l’In­do­né­sie, il est venu ici pour me voir. Il fait partie des personnes les plus puis­santes du monde et c’est un grand homme. » Puis il a conti­nué : « Nous ferons de grandes choses ensemble pour les États-Unis, n’est-ce pas ? » Novanto a répondu par l’af­fir­ma­tive, posant pour les photo­graphes avec des parti­sanes qui bran­dis­saient des pancartes de la campagne de Trump. Les photos de l’évé­ne­ment ont rapi­de­ment fait la une en Indo­né­sie. Les élec­teurs étaient mécon­tents de voir qu’un de leur prin­ci­pal repré­sen­tant était traité comme un vulgaire soutien dans un rassem­ble­ment de campagne triom­phal orga­nisé par un milliar­daire améri­cain. Sans oublier le fait que Novanto était venu pour « servir » les États-Unis. Il s’est ensuite avéré que Novanto avait utilisé des fonds publics pour rendre visite à Trump, alors même que Novanto n’avait aucune raison légi­time de se trouve en Amérique. ulyces-antitrumpworld-07-1 Setya Novanto et Donald Trump Crédits : YouTube Cette histoire s’est trans­for­mée en véri­table scan­dale, domi­nant l’ac­tua­lité indo­né­sienne pendant des jours. Novanto a été traîné devant un comité d’éthique et son parti poli­tique a dû s’ex­cu­ser publique­ment en son nom. Ça a été la première d’une série d’al­lé­ga­tions de corrup­tion faites contre Novanto, qui a quitté sa fonc­tion de président de la Chambre des Repré­sen­tants en décembre dernier quand des enre­gis­tre­ments ont été divul­gués, prou­vant qu’il avait exigé de l’argent d’une société minière pour le renou­vel­le­ment de leur licence d’ex­ploi­ta­tion. Alors pour les Indo­né­siens qui n’ar­ri­vaient pas à comprendre que Trump – l’homme qu’il connais­saient grâce à l’émis­sion de télé-réalité The Cele­brity Appren­tice – était l’un des candi­dats favo­ris à l’élec­tion prési­den­tielle améri­caine, les choses se sont simpli­fiées : Trump était une version améri­caine de Novanto, un abject oligarque de plus. Pour Arlian Buana, éditeur du maga­zine sati­rique indo­né­sien Mojjok.co, c’était le scan­dale poli­tique parfait. Selon lui, « Donald Trump est vu comme un person­nage ridi­cule de l’autre côté de la planète ». Son maga­zine a plei­ne­ment profité de l’ab­sur­dité de la situa­tion en écri­vant plusieurs articles trai­tés des réunions de poli­ti­ciens indo­né­siens avec Donald. Et comme vous pouvez l’ima­gi­ner dans l’un des pays les plus peuplés au monde avec une majo­rité d’ha­bi­tants de confes­sion musul­mane, à partir du moment où ce scan­dale a attiré l’at­ten­tion des gens sur Trump, ses décla­ra­tions incen­diaires à l’égard des musul­mans ont outragé beau­coup d’In­do­né­siens. Hanum Atika, une jeune diplô­mée de Yogya­karta, en Indo­né­sie, explique qu’elle n’a pas vrai­ment appré­cié que Trump soit lié avec certains des poli­ti­ciens les plus corrom­pus du pays. C’est seule­ment après ce scan­dale qu’elle a entendu parler des commen­taires que Trump avait fait sur les musul­mans. « Son idée d’in­ter­dire l’en­trée des États-Unis aux musul­mans est insen­sée. » Elle renché­rit : « Il ne devrait abso­lu­ment pas dire des choses pareilles. Il devrait partir et vivre dans la forêt, pas se présen­ter à la prési­dence des États-Unis ! » Jon Emont Le reste du monde ne peut pas enca­drer Donald Trump. ↓ trumpet

Premium WordPress Themes Download
Download Premium WordPress Themes Free
Premium WordPress Themes Download
Download WordPress Themes Free
free download udemy paid course