Ces scientifiques ont réparé les neurones d’animaux avec du LSD

par   Malaurie Chokoualé   | 14/06/2018

Soignera-t-on un jour une maladie mentale avec du LSD et de la MDMA ? C’est en tout ce que recommande une équipe de chercheurs nord-américains après avoir testé cette idée avec succès. Dans un rapport publié le 12 juin dernier dans la revue scientifique Cell Reports, ils expliquent qu’ils ont administré des drogues, dont la MDMA et le LSD, à des animaux et sur des cellules cultivées en laboratoire pour tenter de réparer certains de leurs neurones. Les résultats sont plus que concluants, et cette étude pourrait bien ouvrir la porte vers des traitements efficaces des maladies mentales comme les troubles bipolaires, la dépression ou la schizophrénie.

Lors de précédentes études, des scientifiques avaient pu observer que les neurites (les ponts entre les neurones permettant la communication interne) pouvaient être dégradées par certaines maladies mentales, comme la dépression. La présente recherche a été motivée par une précédente étude datant de juillet 2017, qui étudiait le potentiel de la kétamine comme moyen de lutter contre la dépression. Des scientifiques ont alors imaginé ce qui pourrait se passer si l’on arrivait à enclencher le processus inverse : aider au développement des neurones grâce à l’acide lysergique.

De fait, sur les animaux testés (rats, mouches, poissons, etc.), les drogues ont entraîné une nouvelle croissance au niveau des neurites. C’est parce que ces neurites jouent un rôle important dans les canaux de communication du cerveaux que certains pensent que des substances comme le LSD pourraient ainsi soigner des maladies mentales.

Selon les chercheurs, s’ils ne l’ont pas encore testé, ce mécanisme pourrait également fonctionner sur le cerveau humain. Mais avant tout, ils vont devoir s’assurer que ces substances n’ont bien aucune influence néfaste sur les réseaux neuronaux et voir si ce mécanisme fonctionnerait tout aussi bien avec des cerveaux plus âgés.

Sources : Cell Reports

PLUS DE SCIENCE