Ces singes du Panama viennent d’entrer dans l’âge de la pierre

par   Mehdi Karam   | 11/07/2018
Crédits : Barrett et al

C’est absolument fascinant, au point d’être à peine croyable. Sur Jicarón, une île du Panama, un groupe de capucins aurait tout juste découvert que l’on peut utiliser des pierres comme outil et transmettraient ce savoir aux plus jeunes membres de la tribu. Ces observations, détaillées le 20 juin dans une étude publiée sur biorXiv par des chercheurs de l’Institut Max-Planck d’ornithologie, s’accompagnent d’une vidéo où l’on voit les petits primates casser des coques ou des fruits de mer à l’aide de cailloux.

Il s’agit du quatrième groupe de primates à faire son entrée dans l’âge de la pierre, après les chimpanzés d’Afrique de l’Ouest, des macaques en Thaïlande et d’autres capucins d’Amérique du Sud. Cette prouesse pourrait considérablement augmenter les chances de survie des capucins, qui gagnent ici une nouvelle source d’alimentation, puisqu’ils peuvent briser les coquilles de certains aliments.

Toutefois, cette évolution ne concerne qu’un petite groupe de capucins mâles situés sur Jicarón, qui se trouve elle-même dans un groupement de trois îles. Ce qui surprend Brendan Barrett, chercheur à l’Institut Max Planck, qui a confié à New Scientist qu’il ne s’attendait pas à ce que « ce phénomène soit aussi géolocalisable »Il propose toutefois une explication. Selon lui, l’entrée du capucin dans l’âge de la pierre serait le fruit du hasard et non pas d’une évolution naturelle pour les primates. L’un d’entre eux, plus intelligent que ses semblables, aurait un jour commencé à utiliser des cailloux. Fascinés, les autres l’auraient copié. Voilà tout. Mais qui dit que ça n’a pas commencé comme ça pour nous ?

Sources : biorXiv / New Scientist

PLUS DE SCIENCE