Cette collision entre deux étoiles à neutrons a donné naissance à un bébé trou noir

par   Nicolas Prouillac   | 01/06/2018
Crédits : CXC/M. Weiss; X-ray: NASA/CXC/Trinity University/D. Pooley et al.

L’été dernier, les astronomes de la NASA ont été témoins d’un événement céleste extraordinaire : deux étoiles se sont entrechoquées si fort qu’elles ont fait trembler l’univers. Il s’agissait d’étoiles à neutrons ultra-denses, c’est-à-dire des étoiles effondrées sur elles-mêmes sous l’effet de leur propre gravité, qui libèrent des quantités titanesques d’énergie en implosant. Les scientifiques n’avaient jamais assisté à un spectacle pareil. Aujourd’hui, la publication d’une nouvelle étude laisse penser que de cette collision cataclysmique serait né un bébé trou noir.

Cette déduction a été permise par l’analyse des données du télescope spatial de la NASA Chandra, qui fait office d’observatoire de rayons X pour l’agence spatiale américaine. C’est lui qui, l’été dernier, avait détecté l’onde gravitationnelle provoquée par l’entrechoquement des deux corps célestes en fusion. Cette fois-ci, Chandra a observé l’apparition d’un nouvel objet baptisé GW170817 par les astronomes, qui ne serait autre qu’un trou noir tout neuf, d’une masse équivalente à 2,7 fois notre soleil.

S’il s’agit bien d’un trou noir, comme le pensent les chercheurs, il s’agit du plus petit qu’on ait jamais détecté. D’où le terme de « bébé trou noir » employé pour rendre mignon ce jeune dévoreur insatiable d’étoiles et d’énergie cosmique. L’univers nous a envoyé un faire-part de naissance sous forme de radiations intenses, reçues par Chandra et interprétées par les scientifiques. Il faudra attendre plusieurs années pour avoir confirmation.

Sources : Gizmodo/Astrophysical Journal Letters

PLUS DE SCIENCE