Des scien­ti­fiques chinois ont réussi à TÉLÉPORTER un photon dans l’es­pace

par   Ulyces   | 12 juillet 2017

Crédits : Scien­ce­mag.com Vous avez bien lu. Des scien­ti­fiques chinois ont réussi pour la première fois de l’his­toire de l’hu­ma­nité à télé­por­ter un objet – un photon, en l’oc­cur­rence – dans l’es­pace. Depuis les années 1990, les cher­cheurs du monde entier s’en­tendent pour dire que la télé­por­ta­tion est théo­rique­ment possible grâce à la physique quan­tique. Mais le 10 juillet dernier, la MIT Tech­no­lo­gie Review a annoncé l’in­croyable : des scien­ti­fiques chinois sont enfin parve­nus à télé­por­ter un photon depuis la Terre jusque sur un satel­lite en orbite, 500 km plus haut. Un rapport de 16 pages présen­tant ces résul­tats fantas­tiques a égale­ment paru, aux presses de l’uni­ver­sité Cornell. Crédits : MIT Tech­no­logy Review Le satel­lite en ques­tion, baptisé Micius, est un photo­dé­tec­teur extrê­me­ment sensible capable de détec­ter les états quan­tiques de photons tirés depuis la Terre. Ce qu’il vient de se passer est assu­ré­ment un record. « Les précé­dentes expé­riences de télé­por­ta­tion entre deux points éloi­gnés étaient limi­tées à une distance de 100 km, car le photon dispa­rais­sait dans les fibres optiques ou dans les canaux de commu­ni­ca­tions optiques en espace libre sur Terre », a confié l’équipe de cher­cheurs chinois au maga­zine de l’ins­ti­tut de tech­no­lo­gie du Massa­chu­setts. Évidem­ment, quand on lit « télé­por­ta­tion », on pense à Star Trek ou La Mouche, au dépla­ce­ment instan­tané d’un objet d’un point A à un point B par désin­té­gra­tion/recons­ti­tu­tion de ses atomes. La télé­por­ta­tion quan­tique fonc­tionne d’une façon un peu diffé­rente, mais elle n’en est pas moins une télé­por­ta­tion. Elle s’ap­puie en réalité sur le phéno­mène d’enche­vê­tre­ment quan­tique, une situa­tion dans laquelle des objets quan­tiques (comme les photons) diffé­rents se forment au même instant et au même point de l’es­pace. Ils partagent tous deux la même exis­tence, même après que les photons sont sépa­rés. Ainsi, peu importe la distance qui les sépare, la mesure de l’un influen­cera instan­ta­né­ment l’état de l’autre. Ce lien quan­tique parti­cu­lier peut être utilisé pour trans­fé­rer l’in­for­ma­tion asso­ciée à l’un des photons, à un autre photon qui adopte instan­ta­né­ment l’état de l’autre. Il est télé­porté, quoi. Dans ce cas précis, les cher­cheurs chinois ont créé une paire de photons dans un labo­ra­toire sur Terre avant de trans­fé­rer l’un des deux photons sur le satel­lite. Puis ils ont effec­tué des mesures sur le photon resté sur Terre afin de véri­fier qu’il était bien intriqué avec celui envoyé dans l’es­pace. Victoire. La télé­por­ta­tion quan­tique ne permet pas de trans­fé­rer des objets impo­sants, en revanche. Mais elle ne contient théo­rique­ment aucune limi­ta­tion quant à la distance malgré la fragi­lité du lien, et son trans­fert est instan­tané. On n’est donc pas prêt de se télé­por­ter sur Mars, mais on peut imagi­ner commu­niquer un jour instan­ta­né­ment avec les colons vivant là-bas.   Source : MIT Tech­no­logy Review

Download WordPress Themes
Download WordPress Themes
Download Nulled WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
udemy course download free