Des télescopes ont reçu de mystérieux signaux extraterrestres provenant d’une autre galaxie

par   Laura Boudoux   | 11/10/2018
Crédits : Bill Saxton/NRAO/ AUI/ NSF

Ils sont brefs, mais puissants, et proviennent d’extrêmement loin. Les scientifiques de la Western Australia ont annoncé sur le site Nature, le 10 octobre 2018, avoir enregistré, grâce au téléscope ASKAP (Australia Square Kilometre Array Pathfinder), des « fast radio bursts (FRBs) ». L’origine de ces mystérieux éclats d’énergie reste en partie inexplicable. Si les chercheurs ignorent leur cause, ils assurent que l’énergie délivrée pour les produire est équivalente à celle que le soleil a libéré ces 80 dernières années.

« Nous avons trouvé vingt FRBs en un an, soit presque le double du nombre détecté dans le monde depuis qu’ils ont été découvert, en 2007 », a annoncé le Dr. Ryan Shannon, le principal auteur de l’étude. D’après lui, ces ondes radio, qui ont voyagé pendant des milliards d’années avant d’atteindre la terre, « viennent de l’autre côté de l’univers, loin de notre propre quartier galactique ». Le fait que ces signaux extraterrestres soient issus d’une contrée lointaine va permettre de « détecter toute la matière manquante située dans l’espace entre les galaxies. Une découverte vraiment passionnante », d’après les scientifiques. 

Des hypothèses ont déjà été formulées sur l’origine de ces explosions d’énergie. Certains astronomes suggèrent qu’elles pourraient provenir d’un objet cosmique géant, tel qu’une étoile à neutrons. D’autres pensent qu’elles pourraient provenir d’une race extraterrestre lointaine encore jamais découverte. Avant de parler d’aliens, les chercheurs de la Western Australia devraient poursuivre leur enquête, pour tenter de découvrir d’où ces signaux proviennent. 

Sources : The Independent / Nature / Business Insider Australia

PLUS DE SCIENCE