Grâce à Instagram, la sorcellerie n’a jamais été aussi populaire qu’en 2018

par   Laura Boudoux   | 10/10/2018
Crédits : The Hood Witch

Chamanisme, druidisme et autres pratiques ancestrales liées à différentes mythologies reviennent à la mode. Plusieurs enquêtes menées par le Trinity College et le Pew Research Center ont en effet montré que les croyances païennes et de la wicca sont en croissance exponentielle, principalement aux États-Unis. D’après le Trinity College, le nombre de pratiquants de la wicca (les wiccans) dans le pays est passé de 8 000 à plus de 340 000 entre 1990 et 2008. L’enquête de cet établissement du Connecticut a été poursuivie par le Pew Research Center, qui a estimé à 1,5 million le nombre de wiccans et de païens, soit 0,4% de la population américaine, souligne le site américain Quartz

Sur leur site, les wiccans présentent leur croyance comme un système basé sur « les traditions pré-chrétiennes originaires d’Irlande, d’Écosse et du pays de Galles ». « Être un sorcier, c’est être un guérisseur, un professeur, un chercheur, un donneur et le protecteur de toutes choses », expliquent-ils, précisant que leurs croyances sont « orientées vers la nature ». S’ils ont adopté le nom de wicca, et abandonné celui de  « sorcellerie », c’est « pour échapper à la persécution, au harcèlement et à la désinformation qui lui sont associés, sans oublier la mauvaise publicité que la presse et Hollywood [leur] font, juste dans le but de générer un profit ».

D’après Quartz, les sorcières de la nouvelle génération revendiqueraient davantage leur féminisme et auraient accès à cette mysticité notamment grâce à la démocratisation du yoga et de la méditation, mais surtout grâce à Instagram. Sur le réseau social, des sorcières 2.0 exposent en effet leur mode de vie à leurs milliers de followers, touchant ainsi les millennials, et tout particulièrement les jeunes filles. Une esthétique soigneusement dévoilée, des séances de lectures éclairées à la bougie, des tattoos et des bijoux pleins de symboles indéchiffrables : The Hood Witch compte par exemple plus de 330 000 fans sur Instagram.

View this post on Instagram

Ya girl is featured in the newest issue of @bust_magazine October/November 2018 on stands now! Thank you @kristenkorvette for writing this honest interview shedding light on the revival of modern Witchcraft as A WOC and for the brilliant photography by my girl @visionbykovios Major shouts to my boy @artxman for creating my favorite tarot deck of 2018💫🔮 and wow, I’m just feeling grateful as hell to share my vision and words with the world on this scale. #bigwitchenergy 🖤#afrolatina #blackmagic #witchesofinstagram #brujasofinstagram #interviews #bustmagazine #everydaymagic #vision #spirit #goals #bosswitch #divinefeminine #creator #destroyer #art #blackgirlmagic #witchesofcolor #ancestralsoul #supportartists #mamawemadeit Photography by @visionbykovios Article by @kristenkorvette Tarot deck @artxman MUA @sadhvibabumakeup Nails @impekablenails

A post shared by The Hoodwitch® (@thehoodwitch) on

Sources : Quartz/Instagram/Wicca

D'AUTRES MYSTÈRES À ÉLUCIDER