Il fait 650 km à vélo pour participer à une course de 130 km, la gagne et rentre chez lui à vélo

par   Malaurie Chokoualé   | 21/08/2018
Crédits : Kyle Messier/Instagram

Vous êtes essoufflé·e rien qu’à la lecture du titre ? C’est normal et la suite est encore meilleure. Canadien de 31 ans, Kyle Messier ne fait jamais les choses à moitié. Plutôt que de se cantonner à une misérable course à vélo de 130 km, il a décidé de rallier la ligne de départ à vélo également, sachant qu’elle se situait à 650 km de chez lui. Le plus incroyable est qu’il a remporté la Big Red Gravel Run le 4 août dernier, avant de repartir, les mains toujours sur le guidon, pour Waterloo, sa ville d’origine, rapporte le quotidien régional The Record.

La course avait lieu à Harrington, au Québec, alors que Messier vit en Ontario. Ce voyage lui a pris trois jours et demi à l’allée comme au retour, en dormant quelques heures sous une tente après la course qui a duré deux jours. Il raconte ne pas savoir combien de temps il a pris exactement pour boucler la course, mais après l’avoir gagnée il est resté sur la ligne d’arrivée à encourager les autres coureurs qui arrivaient au compte-gouttes.

Le secret de son exploit est une technique appelée « méditation active » qui peut être réalisée lorsqu’on effectue une action physique particulièrement répétitive, ce qui convient très bien au cyclisme. Comme il l’explique à The Record, il avait alors complètement « perdu la notion du temps ». Pour lui, le rôle du mental dans un effort physique pareil est essentiel. Il s’est donc entraîné à diviser mentalement le voyage en petites étapes et à penser à des aspects positifs de l’effort qu’il était en train de fournir. Durant la course, il ne pensait donc pas à ses douleurs et à la distance restante, mais bien à la pizza monumentale qu’il allait avaler une fois la ligne d’arrivée passée.

Source : The Record

INTO THE WILD