La Chine a construit une antenne radio mili­taire sur un site de 21 fois la taille de Paris

par   Nicolas Prouillac et Arthur Scheuer   | 3 janvier 2019

La Chine vient d’ache­ver la construc­tion d’une antenne radio occu­pant un terrain de plus de 2250 km² –plus de 21 fois la taille de Paris –, dont la fonc­tion offi­cielle serait de détec­ter les trem­ble­ments de terre. Mais sa fonc­tion confi­den­tielle serait mili­taire : elle permet­trait en effet de commu­niquer avec les sous-marins situés en profon­deur, rappor­tait le South China Morning Post et CBS News le 31 décembre dernier. Le projet, dont la tech­no­lo­gie est connue sous le nom de « Méthode élec­tro­ma­gné­tique sans fil » (WEM), a néces­sité 13 ans de déve­lop­pe­ment et il est enfin prêt à émettre ses ondes à extrê­me­ment basse fréquence (EBF).

Ses trans­mis­sions pour­raient ainsi être captées par un sous-marin se trou­vant à des centaines de mètres sous la mer, ce qui épar­gne­rait au vais­seau de refaire surface pour rece­voir des trans­mis­sions, et ainsi de révé­ler sa posi­tion. En effet, à la fin de chaque ligne élec­trique, un fil de cuivre épais pénètre dans le sol à travers un trou de forage profond. Deux centrales génèrent de forts courants et élec­trisent le sol via des impul­sions lentes et répé­tées, trans­for­mant la terre en une source active de rayon­ne­ment élec­tro­ma­gné­tique.

Toute­fois, le projet reste contro­versé puisque le Centre inter­na­tio­nal de recherche sur le cancer (IARC), affi­lié à l’Or­ga­ni­sa­tion mondiale de la Santé (OMS), asso­cie préci­sé­ment ces ondes au cancer. En 2007, l’OMS a fait part d’un grand nombre d’études asso­ciant les ondes EBF à diverses mala­dies et symp­tômes, dont les hallu­ci­na­tions, le manque de sommeil, le stress, la dépres­sion, les cancers du sein et du cerveau, les fausses couches mais aussi le suicide.

Les auto­ri­tés chinoises ont tenu secret l’em­pla­ce­ment précis de la zone de 2250 km² où se situe l’an­tenne, mais certaines sources estiment qu’elle se trou­ve­rait dans la région d’Huaz­hong, où vivent 230 millions de personnes.

Source : South China Morning Post

Download WordPress Themes
Download WordPress Themes Free
Download Best WordPress Themes Free Download
Premium WordPress Themes Download
free online course

Plus de monde