La police a découvert un immense tunnel creusé pour passer de la drogue entre le Mexique et la Californie

par   Laura Boudoux   | 11/10/2018
Crédits : HDI/CBP Yuma

C’est un tunnel transfrontalier « sophistiqué » que les autorités ont découvert sous la frontière entre le Mexique et les États-Unis. Probablement construit pour faire passer de la drogue d’un pays à l’autre, il comprend des rails, une pompe à eau, et des panneaux solaires qui alimentaient un système de ventilation et des éclairages. Le passage souterrain a été découverte le 19 septembre 2018 par la police mexicaine, lors d’une opération menée dans la ville de Jacume, explique le New York Post. En cours de construction, il n’a pas de sortie côté américain, mais était déjà bien avancé sous les terres californiennes, puisqu’il s’y enfonce jusqu’à 102 mètres.

Ce genre de tunnel « nécessite beaucoup de temps et d’argent », a expliqué l’agent des services frontaliers Tekae Michael, qui a confirmé qu’il avait certainement été construit dans le but de transporter des drogues aux États-Unis. « Ça devient toujours une affaire importante lorsque nous les trouvons », a précisé l’agent. L’entrée est creusée à près de 10 mètres sous terre et la galerie s’étend ensuite sur 191 mètres. Le département de la Sécurité intérieure des États-Unis devrait poursuivre son enquête, en collaboration avec la police et les forces militaires mexicaines, pour déterminer qui l’a construit.

Tekae Michael a confié aux médias locaux que deux autres tunnels avaient récemment été découverts dans les environs de San Diego. En août 2017, les services frontaliers ont également trouvé un passage souterrain à côté d’Otay Mesa, sous la frontière. Trente personnes, pour la plupart d’origine chinoise, en étaient sorties un jour, alertant ainsi les autorités. Tekae Michael a confirmé qu’aucune arrestation n’avait été faite côté américain suite à la découverte du dernier tunnel, mi-septembre.

Sources : New York Post / The Independent

 

 

 

PLUS DE TRUCS ÉPIQUES