Le Pentagone prévoit d’envahir la Corée du Nord pour éviter la guerre nucléaire

Crédits : MANDEL NGAN, ED JONES. AFP

Dans une lettre adressée à l’administration Trump et obtenue par le Washington Post, l’amiral Michael J. Dumont, vice-directeur de l’état-major interarmées du Pentagone, détaille le projet d’une invasion terrestre de la Corée du Nord. Cette éventualité – risquée – serait aujourd’hui considérée comme le seul moyen de neutraliser l’arsenal nucléaire de Pyongyang. Ce rapport intervient alors que le président Donald Trump vient tout juste d’entamer sa tournée en Asie – largement dominée par les tensions exacerbées entre Washington et Pyongyang.

À la demande du Congrès, l’amiral Dumont détaille notamment l’évaluation potentielle du nombre de victimes, dans chaque camp comme pour les alliés – Japon, Corée du Sud et Guam – et les civils, qui pourraient êtres nombreuses si la Corée du Nord utilise ses armes chimiques. L’objectif principal de cette invasion serait alors de sécuriser de prime abord les centrales nucléaires et d’ainsi réduire considérablement la force de frappe du Kim Jong-un.

Ce dernier recours est musclé, certes, mais considéré comme Washington comme nécessaire compte-tenu de la persévérance de la Corée du Nord, notamment face aux sanctions internationales prises à son encontre. Dernier exemple en date : la production locale de « venin du diable », combustible pour missiles, alors que Pyongyang est privé de pétrole par l’ONU.

Source : Washington Post