Le réchauffement climatique risque de réveiller des virus endormis depuis des millénaires

par   Valentin Cebron   | 12/05/2017

Crédits : The Independent

Selon un récent article publié le 5 mai dernier par The Independent, d’anciens virus sommeillant depuis des millénaires dans le cercle Arctique, aux abords de la Russie, pourraient bientôt se réveiller à cause d’un probable dégel du pergélisol.

D’après les scientifiques, le sol gelé du pergélisol est l’environnement idéal pour que des bactéries restent en vie pendant de si longues périodes. Jean-Michel Claverie, biologiste à l’université d’Aix-Marseille, analyse le contenu de l’ADN des couches du pergélisol depuis 2014 et selon lui, la réapparition de telles bactéries pourrait réserver un « sort désastreux » à l’humanité.

« Ces anciennes couches pourraient être exposées à cause d’éventuelles opérations de minage et du forage du sol. Si des cellules vivantes s’y trouvent encore, cela pourrait propager un désastre », précise-t-il. Pour finir, le scientifique ajoute que « si l’agent pathogène n’a pas été en contact avec l’homme depuis un long moment, notre système auto-immune n’est pas du tout prêt à l’affronter, ce qui représente un danger considérable. » Plutôt que ces bactéries, c’est à nous de nous réveiller pour empêcher le désastre.

Source : The Independent