Un astronaute russe découvre des bactéries extraterrestres sur la coque l’ISS

par   Mehdi Karam   | 29/11/2017

Crédits : NASA

Les amateurs de science-fiction le savent, une minuscule bactérie peut ensuite mener au développement d’une armée d’aliens. Bon, ici, ce n’est pas – encore – le cas. Mais comme le fait savoir TASS, l’agence de presse russe, l’analyse d’échantillons récoltés à la surface du segment russe de la Station spatiale internationale a démontré la présence de bactéries vivantes qui se sont accrochées au vaisseau au cours de son odyssée spatiale. Et elles ne proviendraient pas de la Terre.

Afin d’étudier leur environnement, les astronautes réalisent couramment des prélèvements sur la surface de la station à l’aide de cotons-tiges, à l’ancienne. Ceux-ci sont ensuite rapportés sur Terre et étudiés. « Et voilà que maintenant, on découvre que nous avons ramené ici-bas des bactéries qui n’étaient pas présentes sur le module de l’ISS lors de son lancement », explique le cosmonaute russe Anton Chkaplerov. « Elles se sont donc déplacées dans l’espace pour venir s’accrocher sur la partie extérieure du revêtement de la station », ajoute-t-il.

Actuellement analysées par les scientifiques, « elles ne semblent pas représenter de danger »,  conclut Chkaplerov. Comme il n’y a pas de raison qu’elles ne se soient accrochées que du côté russe de la station spatiale, on attend de voir si la NASA ou l’ESA fera des découvertes similaires.

Et si des bactéries extraterrestres se sont incrustées dans le convoi, le phénomène inverse a également eu lieu. Les petits organismes terrestres ont survécu au voyage, malgré les rudes conditions imposées par le vide interplanétaire, dont les températures varient entre -150°C à +150°C.

Source : TASS

 

D'AUTRES MYSTÈRES À ÉLUCIDER