Un chien disparu à New York retrouvé 1700 km plus loin après la mort de sa maîtresse

par   Dylan Kuperblum   | 26/11/2018
Rose Verill et le chien
Crédits : Bronte Wittpen/Tamp Bay Times

Après avoir disparu il y a 18 mois, à la suite du décès de sa propriétaire, Sinatra le husky vient d’être retrouvé à plus de 1700 kilomètres de sa maison, rapporte le quotidien britannique The Independent ce 26 novembre. De Brooklyn à Seffner, en Floride, personne n’a d’explications quant à son long périple. C’est Rose Verill, 13 ans, qui est tombée sur le chien, dans sa ville natale de Seffner. Pour retrouver les propriétaires de Sinatra, Jeanne Baldi, une amie de la famille Verill, s’est rendue chez le vétérinaire afin d’identifier la puce de l’animal. Malheureusement le vétérinaire n’a pu identifier que des informations partielles : le nom « Willis Les » et un numéro de téléphone dont il manquait un chiffre.

Déterminée, Baldi se met alors à la recherche de personnes qui correspondent « même légèrement » aux informations qu’elle a récoltées. Sur Facebook, elle trouve un homme appelé Lesmore Willis et lui envoie un message. Il lui répond qu’en effet, il a perdu son chien. Après avoir échangé quelques photos, les deux inconnus concluent qu’ils parlent de la même bête, à la grande surprise de Bladi : elle n’aurait jamais pu imaginer que le propriétaire se trouvait à Brooklyn. Aucun des deux ne sait d’ailleurs comment le chien s’est retrouvé là.

Crédits : Bronte Wittpen/Tamp Bay Times

Toutefois, Willis n’est pas vraiment le maître de Sinatra. Il l’avait offert à sa fille Zion, pour son 14e anniversaire. Malheureusement, elle est décédée des suites d’un accident impliquant une arme à feu, lorsqu’elle était chez une amie, deux ans après l’arrivée de Sinatra. Quelques mois plus tard, le husky a disparu. Willis était inconsolable « car le chien avait un lien si fort avec ma défunte fille », raconte-t-il. Sa famille et lui étaient alors partis à la recherche de l’animal à New York, avant de perdre espoir. Heureusement, des amis de Baldi ont accepté de ramener Sinatra à Brooklyn. « Sinatra a toujours aimé les cuisses de dinde à Thanksgiving, alors je lui en garde une grosse pour son retour à la maison », se réjouit Willis.

Source : The Independent

INTO THE WILD