Des hautes sphères du gouvernement américain aux scientifiques les plus sérieux, le mot en Z fait tout sauf rire. Quand la réalité rejoint la fiction.

Craignez la nuit où les morts se relèveront et sortiront de leurs tombes, le regard vide et la peau putréfiée. Craignez, car il ne s’agit probablement pas d’un pur fantasme de science-fiction : le département de la Défense américain considère que l’avènement des morts-vivants sur Terre pourrait arriver. Enseveli sous un amas de documents déclassifiés, enfoui dans les réseaux informatiques obscurs du Pentagone, le plan « CONOP 8888 » a pour but « de permettre au centre de commandement stratégique des États-Unis de mettre au point un (plan) exhaustif de lancement d’opérations militaires visant à préserver les humains “non-zombies” des menaces posées par une horde de zombies ».

Une blague, un mauvais remake de The Walking Dead ? Certainement pas. Le plan CONOP, pour « Counter Zombie Dominance », est un manuel d’instructions à destination des militaires, chargés de contenir au mieux la menace d’une propagation d’un virus menant à la fin de l’humanité et à
l’ère des zombies. « Parce que les zombies représentent une menace pour toute vie humaine non-zombie, (le centre de commandement stratégique) sera préparé à préserver le caractère sacré de la vie humaine et à conduire des opérations d’aide à toute population humaine — y compris à des adversaires traditionnels », écrit le très sérieux département de la Défense des États-Unis.

Dévoilé par le site Foreign Policy, CONOP 8888 a été conçu en 2011 et a pour objectif d’ « établir et de maintenir une situation de vigilance et de défense visant à protéger l’humanité des zombies » ainsi que, « si nécessaire, de conduire des opérations qui, si elles sont exécutées, éradiqueront la menace que posent les zombies à la sécurité humaine ». Le plan fournit également des conseils pour « aider les autorités civiles à maintenir la loi et l’ordre et à restaurer les services de base pendant et après une attaque de zombies », estimant que la « pire possibilité pour l’humanité » serait une attaque de zombies avec une intense « contagion » d’un virus encore inconnu.

Les zombies seraient-ils une menace imminente pour l’humanité ? Après les révélations de Foreign Policy, le département de la Défense s’est défendu en affirmant qu’il s’agissait d’un entraînement à destination des jeunes militaires. Pourtant, les cas de « zombification » parcourent l’histoire récente du monde. Partout, certains comportements étranges laissent penser que les zombies ne sont pas qu’un fantasme : cas de cannibalisme, personnes mortes et enterrées retrouvées des années plus tard, résurrection lors de funérailles, virus insoignables… Les histoires vraies relatant la possible existence des zombies sont nombreuses : les morts qui marchent n’existent peut-être pas que dans vos cauchemars.

Passagers de l’obscurité

En 1982, Wade Davis, étudiant de Harvard en ethnobotanique – l’étude de l’usage des plantes dans une culture locale – se rend pour la première fois en Haïti. Grand blond aux yeux bleus, le Canadien a plus l’allure d’un jeune acteur que d’un scientifique. Pourtant, c’est un étudiant prometteur et son voyage dans l’île caribéenne est entièrement sponsorisé par une importante entreprise pharmaceutique américaine. L’objectif : découvrir les secrets de la « zombification » qui sévit dans le pays. Wade Davis et son sponsor sont persuadés qu’il y a quelque chose de profondément rationnel derrière les légendes locales. Les morts qui marchent n’existent pas, on ne se relève pas de son propre tombeau. Selon Davis, les nombreux cas…

Lisez la suite de l'histoire.

Vous pouvez acheter nos histoires à l’unité ou vous abonner pour accéder à toutes les histoires. Vous pouvez également offrir un abonnement.

Achetez l'histoire à l'unité. Dès lors, vous pourrez y accéder en permanence sur ordinateur, tablette et smartphone.
Abonnez-vous pour accéder à toutes les histoires. L’ensemble de nos collections vous sera accessible en permanence sur ordinateur, tablette et smartphone.