De leurs origines antiques à leur ordonnancement récent, des siècles d’institutionnalisation et de démocratisation ont façonné les sports populaires.

D’ici 2024, une collection de cubes blancs coiffés de verdure devrait envahir l’île Saint-Denis. Pour accueillir les athlètes du monde entier, ce croissant de terre au milieu de la Seine, dans le nord de Paris, va être rénové. En septembre prochain, cela ne fait plus de doute, la capitale française sera désignée ville hôte des Jeux olympiques. Elle aura alors un peu plus de six ans pour construire une piscine et préparer ses stades. Peut-être faudra-t-il aussi qu’elle aménage quelques rectangles de sable et de gravier.

Paris 2024

Quatre mois après le dépôt de la candidature de Paris, en juin 2015, les fédérations de « sport de boules » ont annoncé leur volonté de participer à la compétition. Dans une vidéo de promotion rythmée par le souffle de sportifs, le son d’un chronomètre et les clameurs du public, la pétanque la boule lyonnaise et la raffa volo demandent le droit d’ « entrer dans la famille olympique ». « La pétanque est devenue un sport de haut niveau », justifie le président de la fédération française, Michel Bois. « Cela ne s’est pas fait en un jour, mais en quinze ans. Il faut désormais passer une étape supplémentaire. »

Présente lors des « Jeux olympiques du Rondeau », près de Grenoble, en 1832, la boule a des ancêtres en Égypte ancienne, en Grèce antique et au Moyen-Âge. On en trouve des traces dans L’Iliade d’Homère, qui cite également le jeu de paume, ce parent lointain du tennis. La Rome antique a pour sa part donné naissance au calcio storico, précurseur d’autant plus violent du football qu’il n’est pas entravé par toutes ses règles. Mais si anciennes que soient leurs racines, « les sports ne naissent véritablement qu’au moment de leur codification, à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle », considère Philippe Liotard, chercheur au Laboratoire sur les vulnérabilités et l’innovation dans le sport à l’université Lyon 1. Plusieurs personnes peuvent donc en revendiquer la paternité.

Du pain et des jeux

De l’île Saint-Louis où s’élèvera bientôt le village olympique, il faut remonter la Seine en contournant Paris par l’ouest pour arriver au musée du Louvre, au cœur de la capitale. Là, parmi la collection rassemblée sur les bords du fleuve, on peut observer des tablettes en argile qui racontent les exploits hautement sportifs du roi Shulgi. Lors de son règne sur le pays de Sumer, en basse Mésopotamie (actuelle Irak), entre 2094 et 2047 avant notre ère, il a composé un ensemble d’hymnes en l’honneur de ses performances d’archer, de chasseur, de combattant et de coureur. Et les historiens supposent que les combattants sumériens luttaient parfois non pour nuire mais par jeu. En Égypte ancienne,…

Lisez la suite de l'histoire.

Vous pouvez acheter nos histoires à l’unité ou vous abonner pour accéder à toutes les histoires. Vous pouvez également offrir un abonnement.

Achetez l'histoire à l'unité. Dès lors, vous pourrez y accéder en permanence sur ordinateur, tablette et smartphone.
Abonnez-vous pour accéder à toutes les histoires. L’ensemble de nos collections vous sera accessible en permanence sur ordinateur, tablette et smartphone.