par Arthur Scheuer | 22 juin 2016

LISEZ ICI LA PREMIÈRE PARTIE DE L’HISTOIRE

SS in Bari­­loche

Y a-t-il des docu­­ments après l’exa­­men desquels vous vous êtes dit : « Peut-être qu’on tient quelque chose » ?

Les avions qui trans­­por­­taient ses effets person­­nels. C’est une infor­­ma­­tion véri­­fiée, il y a des notes à ce sujet. Je pense que ces avions sont bien partis. Et je ne parviens pas à imagi­­ner de conspi­­ra­­tion dans laquelle on lais­­se­­rait filtrer une telle infor­­ma­­tion. Ça n’au­­rait pas de sens.




Tim Kennedy en plein travailFécebook
Tim Kennedy à la recherche du U-boat
Crédits : History Chan­­nel

Jusqu’ici, personne n’a pu four­­nir d’ex­­pli­­ca­­tion sur la façon dont Hitler s’en serait sorti, ni sur l’en­­droit où il serait allé. Et il ne tenait pas de jour­­nal dont aurait pu dater l’âge du papier. Il est proba­­ble­­ment mort dans le bunker, mais là non plus il n’y a pas de preuve – ni corps, ni sang. C’est pour ça que je conti­­nue à cher­­cher, même s’il n’y a pas de preuve. Comment se fait-il qu’à l’époque, le rensei­­gne­­ment britan­­nique n’a trouvé personne qui puisse certi­­fier d’avoir vu son visage ? Évidem­­ment, Berlin était en proie au chaos à ce moment-là. Les gens voulaient juste rentrer chez eux, la guerre était finie. Mais tous les docu­­ments sur lesquels j’ai posé les yeux sont basés sur une histoire bâclée qui n’a rien d’objec­­tive. Aux États-Unis, on confie ce genre d’his­­toires à un procu­­reur, qui ouvre une enquête. Et immanqua­­ble­­ment, les infor­­ma­­tions finissent par remon­­ter car il veut clas­­ser l’af­­faire.

Y a-t-il encore des nazis en Argen­­tine ?

Oui. J’avoue que je pensais que le nazisme était mort, qu’ils avaient tous déposé les armes et fait face à l’His­­toire. Mais appa­­rem­­ment, ce n’est pas le cas. Il y en a même aux États-Unis, c’est vous dire… Ceux qui vouent toujours un culte au IIIe Reich restent persua­­dés que la seule erreur d’Hit­­ler a été de perdre la guerre.

Votre équipe en a trouvé dans la ville de Bari­­loche, où vous avez enquêté ?

Oh oui ! Si je vivais à Bari­­loche et que quelqu’un me deman­­dait : « Avez-vous vu Hitler ? », je crois que je répon­­drais en riant : « Oui bien sûr, il est chauf­­feur de taxi ! » ou quelque chose du genre.

Aujourd’­­hui, qu’est-il arrivé à Hitler, selon vous ?

Si je dispo­­sais de données solides sur lesquelles m’ap­­puyer, je vous dirais qu’il est mort dans le bunker. Mais ce que m’évoque toute cette affaire, c’est que l’His­­toire telle qu’on la connaît est souvent le fruit de récits bâclés, on s’ar­­rête à la première version. Au cours de ma carrière, j’ai été amené à enquê­­ter sur l’at­­ten­­tat du vol Pan Am 103, en toute bonne foi, et je ne crois pas que qui que ce soit ait vrai­­ment pris en compte mes décou­­vertes. ulyces_baer_hitler_04Le minis­­tère de la Justice écos­­sais dit qu’il s’agit d’un dossier compliqué. Et quand j’en ai discuté avec la Cour d’ap­­pel du pays, ils m’ont fait la même réponse : « C’est un dossier compliqué. » Même chose pour l’at­­ten­­tat du vol 772 UTA : qui sont les respon­­sables, l’Iran ou la Libye ? Je ne saurais pas vous dire. Je trouve juste fasci­­nant la faci­­lité avec laquelle nous prenons la mytho­­lo­­gie pour de l’His­­toire. Pour reve­­nir à votre ques­­tion, il n’existe aucune preuve qu’Hit­­ler soit mort dans le bunker, seule­­ment des infos de seconde main. Ceux qui ont sorti le corps n’ont même pas fait atten­­tion à ce qu’ils faisaient. Je suppose qu’ils ont agi dans la préci­­pi­­ta­­tion. Il faut dire qu’à ce moment-là, les Russes n’avaient pas de fins limiers sous la main, seule­­ment des soldats. Quand ils se sont retrou­­vés en posses­­sion du cadavre, peut-être que quelqu’un l’a gardé en souve­­nir… Et comme cette personne a dû mourir à son tour, peut-être qu’Hit­­ler est enterré quelque part en Russie ! Il a pu arri­­ver tout et n’im­­porte quoi. Dans la série, nous nous penchons sur les preuves qui ont été lais­­sées de côté. Il y a des témoi­­gnages auxquels je ne crois pas du tout, notam­­ment ceux de personnes âgées qui d’après moi sont proba­­ble­­ment folles. Mais nous avons égale­­ment décou­­vert un complexe isolé en Argen­­tine, dont nous pouvons dire avec certi­­tude qu’il a été construit pour un digni­­taire nazi. C’est étrange, car la plupart d’entre eux, même les plus hauts gradés, vivaient à Bari­­loche où ils évoluaient au grand jour dans la commu­­nauté alle­­mande. Pourquoi donc un nazi a ressenti le besoin de se cloî­­trer dans cette enceinte recu­­lée, aux confins de la forêt, avec l’élec­­tri­­cité et l’eau courante ?

L’élec­­tri­­cité et l’eau courante ?

Oui, ils avaient trouvé un procédé ingé­­nieux pour cela. Peut-être ce complexe était effec­­ti­­ve­­ment destiné à Hitler et qu’il n’y a jamais mis les pieds. Ça reste un mystère.

Chimère

Pensez-vous sérieu­­se­­ment trou­­ver un jour une preuve qu’Hit­­ler s’est échappé ?

Il faudrait qu’on retrouve le U-boat qui a fait le voyage, nous pensons qu’il a dû couler. Mais en admet­­tant qu’il n’ait pas coulé, retrou­­ver les tombes de certains membres de l’équi­­page en Argen­­tine ouvri­­rait des possi­­bi­­li­­tés. Ou bien il faudrait qu’on tombe sur un vieux rapport de la CIA qui dise noir sur blanc : « On pense qu’Hit­­ler est en Argen­­tine. » Quelque chose de concret, de tangible. Pour le moment, nous sommes partis sur les traces d’une chimère et nous ne l’avons pas trou­­vée. Mais nous avons rencon­­tré des gens qui disent l’avoir vu, ce sont malgré tout de nouvelles pièces à appor­­ter au dossier. Toute la série est basée sur les docu­­ments déclas­­si­­fiés du FBI et sur le fait que le crâne n’était pas celui d’Hit­­ler. On manque de preuves. ulyces-huntinghitler-02

Va-t-il y avoir une deuxième saison ?

Oui, mais je ne sais pas de quoi elle sera faite. Ils ne m’en­­voient pas de synop­­sis, ils nous mettent John Cencich et moi face aux indices qu’ils ont déter­­rés pour que nous nous penchions dessus. Je ne sais rien des éléments dont ils disposent, comme avec le crash du vol EgyptAir. Les preuves sont très minces et tout ce qu’Air­­bus dit, c’est qu’ils n’ont jamais vu d’in­­cen­­die se décla­­rer de cette façon dans un cock­­pit ni d’avion sombrer aussi vite. On me présente un mystère et je songe aux diffé­­rentes possi­­bi­­li­­tés. Peut-être était-ce une bombe, peut-être était-ce une mauvaise connexion élec­­trique… on ne sait pas pour le moment. C’est comme ce livre que je viens de lire sur l’as­­sas­­si­­nat de JFK, The Devil’s Chess­­board. Il déve­­loppe une théo­­rie complè­­te­­ment absurde, mais cela n’a pas empê­­ché les gens de le lire. Moi je leur réponds : « Atten­­dez une minute, j’ai été dans ces endroits, je connais les gens dont il parle. Je ne leur ferais pas confiance pour garer ma voiture, alors pour assas­­si­­ner le prési­­dent… » Comment la CIA aurait-elle pu foirer complè­­te­­ment l’opé­­ra­­tion de la Baie des Cochons en 1961, et deux ans plus tard, orches­­trer un assas­­si­­nat sans lais­­ser aucune preuve derrière elle ? C’est toujours la même chose quand on se penche sur les théo­­ries du complot.

Que pensez-vous de cette photo vrai­­sem­­bla­­ble­­ment bidon qui prétend donner la preuve qu’Hit­­ler a fini ses jours au Brésil ?

03586a88117fa2e345d97e8efdf9e63e
La photo­­gra­­phie en ques­­tion
Crédits : DR

Ce sont des conne­­ries. C’est tout le problème : pour discré­­di­­ter les enquêtes sérieuses, il suffit de faire circu­­ler ce genre de « preuves » grotesques. Chez nous, on les appelle les « 9/11 truthers ». D’après eux, c’est le gouver­­ne­­ment améri­­cain qui a envoyé les avions s’écra­­ser dans les tours jumelles. Et d’une certaine manière, le gouver­­ne­­ment encou­­rage ce genre de discours. Résul­­tat, lorsqu’une enquête sérieuse est ouverte qui cherche à établir la vérité, on est auto­­ma­­tique­­ment rangé dans la caté­­go­­rie « cinglés ».

Selon vous, pourquoi les théo­­ries du complot – même les plus déli­­rantes – font-elles tant d’adeptes ?

Le problème, c’est que lorsque les gens sont mal dans leur peau ou que la vie les angoisse, ils se tournent vers toutes sortes de croyances et à travers lesquelles ils expriment leurs tour­­ments. Après la Première Guerre mondiale, les Alle­­mands ne voulaient pas recon­­naître qu’ils avaient perdu la guerre, ils disaient qu’on les avait poignar­­dés dans le dos. Comme s’ils avaient été victimes d’un complot. Ce senti­­ment que quelqu’un tire les ficelles est très répandu. Plus l’his­­toire est complexe et plus les gens veulent des expli­­ca­­tions simples. 60% des Améri­­cains n’ont jamais entendu parler de physique ou de biolo­­gie – elles sont consi­­dé­­rés comme des sciences pour les « élites ». C’est pour ça qu’ils ne « croient pas » à des choses comme le réchauf­­fe­­ment clima­­tique. C’est une ques­­tion d’argent : il faut beau­­coup de moyens pour obte­­nir un docto­­rat en physique du MIT ou de Caltech. Ces gens s’inquiètent d’abord de pouvoir payer leur loyer. Certains préfèrent croire que le rêve améri­­cain a été détruit par la CIA, la mafia ou les triades, lors de l’as­­sas­­si­­nat de Kennedy. Que cette bonne vieille Amérique où tout le monde était heureux, possé­­dait une maison et touchait un salaire confor­­table a été détruite par une conspi­­ra­­tion.

La solu­­tion ne serait-elle pas de rendre les univer­­si­­tés gratuites, comme en France ?

Je pense que cela irait dans le bon sens, oui. Pour l’heure, aux États-Unis, il faut débour­­ser 60 000 dollars par an pour que vos enfants apprennent ce qu’est l’hu­­ma­­nisme. Tous ceux qui ne peuvent pas se le permettre fréquentent les écoles commu­­nau­­taires ou l’en­­sei­­gne­­ment reli­­gieux , où on leur apprend juste­­ment certaines de ces théo­­ries conspi­­ra­­tion­­nistes. Ce sont ces gens-là qui votent pour Trump.

ulyces_baer_hitler_couverture
Robert Baer face aux docu­­ments
Crédits : History Chan­­nel

Traduit de l’an­­glais par Adélie Floch et Tancrede Cham­­braud d’après l’en­­tre­­tien réalisé par Arthur Scheuer. Couver­­ture : San Carlos de Bari­­loche, en Argen­­tine (Créa­­tion graphique par Ulyces).


LES SORCIERS DE CHILOÉ

ulyces-chiloe-couv-2 dash

En 1881, le gouver­­ne­­ment chilien souhaite abolir le règne des sorciers de Chiloé. Un procès à l’ère indus­­trielle où se côtoient magie et créa­­tures cauche­­mar­­desques.

Il existe un lieu en Amérique du Sud qui était autre­­fois consi­­déré comme l’ex­­trême limite de la Terre. Il se situe tout près du 35e paral­­lèle sud, à l’en­­droit où le fleuve Maule se jette dans l’océan Paci­­fique. Durant les premières années du XVIe siècle, il indiquait où l’em­­pire inca s’ar­­rê­­tait et où commençait un monde étrange et inconnu. Les Incas pensaient qu’un terri­­toire obscur et mysté­­rieux s’éten­­dait au sud du Maule. Les eaux du Paci­­fique y étaient bien plus froides et viraient du bleu au noir, et les peuples auto­ch­­tones y luttaient pour proté­­ger les plus jeunes de cet envi­­ron­­ne­­ment hostile. Il abri­­tait égale­­ment des sorciers. Les Incas appe­­laient cet endroit « Le Terri­­toire des Mouettes ». Aujourd’­­hui, le point le plus au nord du Terri­­toire des Mouettes se situe à envi­­ron 1 125 km au sud de la capi­­tale chilienne, Santiago. Elle couvre plus de 1 930 km jusqu’à Tierra del Fuego, la Terre de Feu, que Lucas Bridges désigne comme « les confins de la Terre ». Encore aujourd’­­hui, la région n’est que très peu habi­­tée, et son cœur esseulé comprend l’île de Chiloé : détrem­­pée par les pluies, striée d’arcs-en-ciel, couverte par les arbres des forêts vierges, elle possède une histoire singu­­lière. Colo­­ni­­sée par les Euro­­péens en 1567, Chiloé a long­­temps été répu­­tée pour ses pirates et ses corsaires. Au cours du XIXe siècle, à l’époque où l’Amé­­rique latine se révol­­tait contre l’im­­pé­­ria­­lisme, l’île est restée fidèle à l’Es­­pagne. En 1880, un peu plus d’un demi-siècle après son inté­­gra­­tion au Chili, elle a vu se tenir un procès remarquable – l’un des derniers procès à l’en­­contre de sorciers.

ulyces-chiloe-01
L’île de Chiloé
Crédits : Ales­­san­­dro Caproni

IL VOUS RESTE À LIRE 85 % DE CETTE HISTOIRE

Down­load WordP­ress Themes Free
Down­load WordP­ress Themes Free
Down­load Best WordP­ress Themes Free Down­load
Down­load WordP­ress Themes Free
udemy course down­load free
Free Download WordPress Themes
Download Premium WordPress Themes Free
Download Premium WordPress Themes Free
Download WordPress Themes Free
online free course

Plus de monde

Comment Medellín est deve­nue une ville cool

203k 21 mai 2019 stories . monde

L’hu­ma­nité peut-elle survivre à Ebola ?

161k 20 mai 2019 stories . monde

Comment en finir avec le plas­tique ?

129k 16 mai 2019 stories . monde