King

En 1954, George King, chauffeur de taxi londonien, a reçu une communication par ondes télépathiques, émanant d’une intelligence extraterrestre appelée Maître Aetherius : « Préparez-vous à devenir la voix du Parlement interplanétaire ! » disait-il. Ce message, délivré depuis la planète Vénus, était le premier de centaines d’autres communications du même type, que King aurait reçues tout au long de sa vie – certaines par ondes télépathiques, d’autres interceptées au cours de transes. Ses expériences ont conduit King à fonder, en 1955, la société Aetherius, un groupe religieux « dédié à la propagation des enseignements des intelligences extraterrestres avancées par l’action ». Très vite, King s’est lui-même baptisé le « Canal mental terrestre principal ». Il a alors consacré sa vie à élaborer la théologie peu orthodoxe de sa secte. Une des croyances fondamentales de la société Aetherius est que la vie extraterrestre existe et que les extraterrestres sont des êtres spirituels hautement évolués, connus sous le nom de « Maîtres cosmiques ».

252754_10152420289415632_975243780_n
Portrait de George King

Parfois, ces extraterrestres prennent forme humaine, nous rendent visite sur Terre et diffusent des conseils spirituels à travers le monde. Parmi les Maîtres cosmiques, on peut citer Bouddha, Krishna, Confucius et Jésus. Le travail spirituel de la société Aetherius tourne autour de cinq « Missions cosmiques », des rituels conçus pour coopérer avec ces Maîtres cosmiques et guérir le monde par la prière. En 1959, King s’est installé à Los Angeles pour fonder le siège américain de son mouvement, bien déterminé à répandre son écosystème de croyances fait de « Dieux de l’Espace », d’OVNI, de guérison spirituelle et de pouvoirs psychiques. La même année, King est apparu dans un talk-show de la BBC pour présenter sa nouvelle religion. Au cours de l’émission, King a canalisé psychiquement le Maître Aetherius, se tordant de manière théâtrale lorsque Aetherius « s’exprimait » à travers lui. Aetherius a confirmé que les extraterrestres parcouraient l’univers dans des soucoupes volantes et que la Terre courait un grand danger en raison de la « déviation des lois spirituelles » et de « l’expérimentation atomique ». Il paraît invraisemblable que les idées de King aient réussi à attirer l’attention et à trouver un quelconque écho, si l’on ne prend pas en considération les événements historiques de l’époque.

L’année 1955 marquait à la fois la fondation de la société Aetherius et le début de la course à l’espace, la célèbre compétition à laquelle se sont livrés l’Union soviétique et les États-Unis pour la domination de la technologie des vols spatiaux. Alors que les inquiétudes du monde entier étaient fixées sur le ciel, la philosophie de King offrait une sécurité existentielle en réponse aux possibilités inconnues de l’espace, de la bombe atomique et de la course aux missiles de la guerre froide. Des dieux voyageant dans des ovnis pourraient nous aider à guérir la Terre. Toutes les croyances de King n’étaient pas si fantasmagoriques. Au cours de ce même entretien diffusé par la BBC, King dit : « Si vous êtes chrétien, alors vivez selon les lois établies par Jésus. Si vous êtes bouddhiste, vivez selon les lois établies par Bouddha. Si vous êtes hindou, alors soyez le meilleur des hindous. Cette attitude est le seule moyen pour les hommes de la Terre de se sauver de leurs bas instincts. » King n’a pas utilisé son passage à la BBC pour faire du prosélytisme. Il a préféré insister sur le bien-fondé des autres religions et encouragé les gens à rester sur leurs propres sentiers spirituels. Bien que King soit décédé en 1997, la société Aetherius existe toujours. Ses sièges sont fixés à Londres et Los Angeles, et elle maintient encore des chapitres dans onze pays à travers le monde. J’ai envoyé un email à Brian Keneipp, évêque du chapitre de L.A. (ou directeur exécutif comme dit sa page LinkedIn), afin d’obtenir son accord pour étudier la société Aetherius. Une semaine plus tard, j’ai reçu une réponse sceptique :

13340199_10156930907850632_6281683118351898630_o
Brian Keneipp bénit le « poteau de la paix »
Crédits : The Aetherius Society/Facebook

« J’ai jeté un coup d’œil à certains de vos travaux… Je suis toujours partant pour diffuser notre message, mais je me demande bien de quelle façon vous imaginez pouvoir intéresser vos lecteurs. Cela dit, je serais très heureux de discuter avec vous autour d’une tasse de café ou de thé à notre Temple d’Hollywood. » Nous avons convenu d’une date pour ma première visite à la société Aetherius.

Le Temple d’Hollywood

Le jour de notre rencontre arrive. Je gravis les marches du temple d’Aetherius et je sens l’inquiétude m’envahir. Et si la société Aetherius était une secte terrifiante ? Je m’arrête devant un grand portail. Des étoiles ont été taillées dans la surface lisse du fer, donnant un aperçu de l’intérieur. Il n’y a pas de sonnette, pas d’interphone. J’essaie d’ouvrir le portail – il n’est pas verrouillé. J’entre et trouve l’endroit complètement désert. Trois pavillons roses de style renouveau colonial espagnol se dressent devant moi. Des jardins luxuriants bordent le périmètre, étouffant le bruit de la rue. Je m’approche du plus grand bâtiment et ouvre la porte. Keneipp me salue de l’intérieur, m’accueillant dans son bureau pittoresque. Il approche de la soixantaine, ses yeux sont doux et ses cheveux grisonnants.

11800228_10155861684555632_2365914116246752051_n
Le portail de la société Aetherius
Crédits : The Aetherius Society/Facebook

Keneipp est naturellement préoccupé par mes intentions journalistiques. Je lui assure que mon but n’est pas d’écrire un article ayant pour titre « La secte des aliens prend possession d’Hollywood ». Je veux en savoir plus sur la société et la dépeindre aussi précisément que possible. Environ une heure plus tard, Keneipp me donne son accord. Il me suggère d’observer l’opération « Pouvoir de la prière », une des Missions cosmiques de l’église. J’accepte d’y assister et le remercie pour le temps qu’il m’a accordé. Une semaine plus tard, je reçois un email de Keneipp au sujet du déroulement de l’opération Pouvoir de la prière : « Pour vous faire vivre une expérience plus complète, j’aimerais vous donner un ou deux mantras afin que vous puissiez participer à quelques sessions… Pour ce faire, j’aurais besoin d’environ 15 minutes de votre temps, avant votre venue… si possible à quelques jours d’intervalle, pour le faire dans de bonnes conditions. Au plaisir de vous revoir ! » Je suis un peu méfiant : j’ai accepté d’observer, pas de participer. Cependant, je choisis de faire confiance à ses bonnes intentions. Après tout, j’ai demandé à être immergé dans les pratiques de la société Aetherius. Nous convenons d’un autre rendez-vous.

1374862_10153228300710632_1563454989_n
La salle de prière à L.A.
Crédits : The Aetherius Society/Facebook

Brian Keneipp voulait devenir médecin. Il a toujours été bon élève dans les matières scientifiques, ce qui l’a conduit à entreprendre des études de médecine à l’université du Sud de l’Illinois dans les années 1970. Mais il était également curieux de comprendre ce que la science ne pouvait pas expliquer, comme la métaphysique et le phénomène des OVNI. C’est cette curiosité qui l’a incité à assister à une conférence donnée par un membre de la société Aetherius. Il en est ressorti fasciné et inspiré par la théologie du groupe, et il s’est mis à étudier leurs croyances plus avant. Lorsque je l’interroge sur ce qui l’a attiré en premier lieu vers la Société, il cite une des philosophies fondamentales de l’église : Notre mère la Terre est une déesse vivante, qui peut ressentir les dommages physiques et karmiques que nous lui infligeons. Les membres de la Société travaillent donc à les guérir. « La raison pour laquelle la société Aetherius existe, et pour laquelle les Maîtres cosmiques sont venus sur Terre, c’est parce que la Terre Mère doit évoluer », dit Keneipp. « Elle se tient en retrait depuis des centaines de milliers d’années car elle fournit à l’humanité un abri pour se développer. Mais les seigneurs karmiques lui disent de ne plus se contenir. Leur but suprême est de rassembler le plus grand nombre de personnes possible afin de les faire entrer dans une nouvelle ère. » L’objectif de la Société est, pour l’essentiel, d’alléger le fardeau de la déesse Terre par l’amour et la prière, aidée en cela par les Maîtres cosmiques qui nous ont rendu visite, comme Jésus et Bouddha.

1097867_10153063609745632_866057079_o
George King en pleine méditation
Crédits : The Aetherius Society/Facebook

Inspiré par sa nouvelle religion, Keneipp a pris la décision d’abandonner ses études et de s’installer à Los Angeles, en 1978. Keneipp a consacré sa vie à la société Aetherius, travaillant au contact direct de George King alors qu’il agrandissait son église. J’ai demandé à Keneipp ce qu’il retenait de ses années de formation avec King. Sa réponse m’a surpris. « King pouvait être très dur, comme c’est le cas de certains maîtres yogis, en Inde. Ce ne sont pas des êtres politiquement corrects, doux et gentils. Ils peuvent se montrer extrêmement sévères et rudes, mais ils vous tirent vers le haut. King exigeait que vous donniez le meilleur de vous-même, tout le temps. » Je lui ai demandé comment cette attente se manifestait au quotidien. « Si vous faisiez une erreur dans des travaux d’impression, par exemple, il n’était pas du genre à dire : “Essaie de faire mieux la prochaine fois.” Il disait plutôt : “Tu ne travailleras plus à l’imprimerie” », se souvient Keneipp. « On payait le prix fort. C’était à la fois difficile et exaltant, parce qu’il fallait toujours être sur ses gardes et faire de son mieux. Il arrivait qu’on s’amuse beaucoup avec lui, mais cela pouvait être aussi très difficile. On vivait toujours au bord du gouffre, on dépassait nos limites, et cela permettait de nouer des liens très forts avec les gens qui l’entouraient. »

168673_10150376762915632_5324923_n
George King savait aussi s’amuser
Crédits : The Aetherius Society/Facebook

Rodney, autre membre de longue date, a découvert la société Aetherius à Los Angeles dans les années 1970, lorsqu’il était adolescent. Il a finalement travaillé comme graphiste pour King, en concevant la mise en page de ses nombreux textes théologiques. Rodney, comme Keneipp, fait référence à la cohésion sociale du sanctuaire intérieur de King et à « l’intensité » de son comportement. « Il a essayé de faire le maximum de choses pendant qu’il était ici, dans ce corps », dit-il. « Et les gens qui étaient le plus proche de lui devaient le suivre. Tout le monde autour de lui était épuisé, mais il fallait continuer. George King était très motivé, très intense. Mais il pouvait également se montrer drôle et attentionné. C’était un homme doté d’une personnalité et d’un talent remarquables. » La Société a prospéré sous la direction stricte de King. Les membres ont tissé entre eux des liens profonds, dans un environnement de travail intense, sous les auspices d’un culte peu commun. Les méthodes de King auraient été rudes, mais certainement efficaces. Armé de croyances peu banales et d’une fantasque mythologie personnelle, l’ancien chauffeur de taxi a créé ses disciples.

LISEZ ICI LA SUITE DE L’HISTOIRE

LA SOCIÉTÉ AETHERIUS EN ACTION

ulyces-aetherius-couv02


Traduit de l’anglais par Juliette Murray d’après l’article « Jesus Was an Alien », paru dans MEL. Couverture : Jésus en soucoupe volante. (Ulyces)