fbpx

160 sala­riés font grève dans la plus grosse usine de Nutella au monde

par   Suzanne Jovet   | 3 juin 2019
Crédits: Star in the grass

Le premier site mondial de fabri­ca­tion de Nutella est à l’ar­rêt depuis six jours en raison d’un conflit sala­rial, rapporte 20 Minutes.

Située en Seine-Mari­time, l’usine de Villers-Escalles produit en moyenne 600 000 pots de pâte à tarti­ner par jour. Elle est bloquée depuis six jours par des employés qui réclament une augmen­ta­tion de salaire de 4,5 %, ainsi que le verse­ment d’une prime « Macron » de 900 euros. Ils dénoncent égale­ment une dégra­da­tion impor­tante des condi­tions de travail. Sur les quatre lignes dédiées à la fabri­ca­tion de Nutella, seule une fonc­tionne encore à hauteur de 20 % de sa capa­cité.

« Cent soixante sala­riés sont en grève depuis la nuit de lundi à mardi dernier. Aucun camion n’entre ni ne sort du site depuis cette date », a déclaré Fabrice Canchel, secré­taire Force ouvrière du comité social et écono­mique de l’usine. « La produc­tion de Kinder Bueno est arrê­tée depuis mardi », ajoute-t-il.

Contacté par l’AFP, le groupe italien n’a donné aucune réponse dans l’im­mé­diat. En revanche, dans un cour­rier adressé aux employés, la direc­tion fait savoir « que le blocage de l’ac­cès au site est tota­le­ment illé­gal ». Elle ne propose qu’une augmen­ta­tion de 0,4 %, selon la délé­guée du person­nel Sandra Hauchard, et affirme qu’une majo­rité de sala­riés souhaite conti­nuer à travailler.

« Après six jours de tenta­tives de discus­sion qui ont toutes été refu­sées par FO, la direc­tion de l’usine a été contrainte de noti­fier aux grévistes bloquant illé­ga­le­ment l’ac­cès au site, la mise en place, sur déci­sion de justice, de péna­li­tés d’as­treinte tant que l’ac­cès à l’usine restera bloqué », détaille la direc­tion.

Selon un cour­riel interne, ladite astreinte a été fixée à « 1 000 euros par heure et par personne bloquant illé­ga­le­ment l’ac­cès au site. » Les grévistes sont hors d’eux. « C’est une atteinte insup­por­table au droit de grève », a réagi Fabrice Canchel.

L’usine qui emploie 400 personnes produit un quart de la produc­tion mondiale de cette pâte à tarti­ner compo­sée à 56,3 % de sucre et à 30,9 % de matière grasse. Ferrero est le troi­sième groupe mondial de confi­se­rie. Il a doublé son chiffre d’af­faires en dix ans pour atteindre plus de dix milliards d’eu­ros.

Source : Le Figaro 

Download WordPress Themes Free
Free Download WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
Download Premium WordPress Themes Free
free download udemy course

Plus de monde