Alexan­dria Ocasio-Cortez veut taxer les super-riches pour qu’il n’y ait plus de milliar­daires

par   Nicolas Prouillac et Arthur Scheuer   | 23 janvier 2019

Alexan­dria Ocasio-Cortez l’a annoncé lundi 21 janvier 2019 : elle soutient l’idée d’un impôt à 60–70 % pour les reve­nus annuels supé­rieurs à 10 millions de dollars (8,8 millions d’eu­ros). Lors d’un événe­ment orga­nisé à New York en mémoire de Martin Luther King, l’avo­cate de 29 ans qui siège à la Chambre des repré­sen­tants des États-Unis a plaidé pour plus de justice écono­mique. « La ques­tion du taux d’im­po­si­tion margi­nal est une ques­tion poli­tique, mais c’est aussi une ques­tion morale », a-t-elle expliqué, rapporte Busi­ness Insi­der

« Dans quelle société avons-nous envie de vivre ? Sommes-nous à l’aise avec une société dans laquelle quelqu’un possède un héli­port person­nel, alors que cette ville connaît les niveaux de pauvreté et de personnes sans-abris les plus forts depuis la Grande Dépres­sion ? » a inter­rogé Alexan­dria Ocasio-Cortez lors de son allo­cu­tion. « Un système qui permet aux milliar­daires d’exis­ter » quand tant de leurs conci­toyens vivent « dans une pauvreté abjecte » est « immo­ral » selon elle.

La mili­tante du parti Démo­crate améri­cain propose donc que chaque personne ayant un revenu d’au moins 10 millions de dollars soit taxée à un taux très élevé, à partir du dixième million de dollar. Une propo­si­tion critiquée par les conser­va­teurs et les Répu­bli­cains, mais applau­die par certains écono­mistes progres­sistes et Démo­crates. Warren Buffet, l’un des hommes les plus riches au monde, soutient lui aussi la mise en place d’un tel impôt. 

En France, Jean-Luc Mélen­chon avait appuyé l’idée d’une taxe sur les hauts reve­nus en novembre 2017. La France Insou­mise présen­tait alors son contre-budget, propo­sant un impôt sur le revenu à 90 % pour tous les reve­nus dépas­sant 400 000 euros par an. Quant à François Hollande, il avait proposé lors de sa campagne prési­den­tielle une taxe de 75 % sur les reve­nus de plus d’un million d’eu­ros.

Censu­rée par le Conseil consti­tu­tion­nel, elle n’avait fina­le­ment jamais pu être mise en place telle quelle et avait été réduite à 60 %. Elle concer­nait alors les entre­prises versant des salaires supé­rieurs à un million d’eu­ros par an, et non plus les parti­cu­liers. Cette taxe n’existe plus depuis janvier 2015.

Sources : Busi­ness Insi­der

 

Download Premium WordPress Themes Free
Download Premium WordPress Themes Free
Free Download WordPress Themes
Free Download WordPress Themes
udemy paid course free download

Plus de monde