Ce fossile est la preuve d’un combat préhis­to­rique dans les airs entre un ptéro­saure et un requin géant

par   Nicolas Prouillac et Arthur Scheuer   | 26 décembre 2018
Crédits : Mark Witton

En analy­sant les cervi­cales d’un ptéro­saure, une équipe inter­na­tio­nale de trois cher­cheurs est parve­nue à retra­cer la mort de l’ani­mal de plus de cinq mètres de long. Avec quelques os en leur posses­sion, ils ne peuvent qu’i­ma­gi­ner l’is­sue d’un combat sanglant : alors que le ptéro­saure battait des ailes avec force pour s’en­vo­ler au-dessus d’une éten­due d’eau, un requin préhis­to­rique lui aurait sauté à la gorge, les empor­tant tous deux dans les profon­deurs. La décou­verte a été rappor­tée le 14 décembre dernier dans la revue scien­ti­fique PeerJ.

Le fossile étudié appar­te­nait à un ptéra­no­don, soit une variété de ptéro­saure à la tête allon­gée et à l’en­ver­gure impres­sion­nante (jusqu’à 7,5 mètres de long). Il a été décou­vert en 1960 dans la région de Smokey Hill Chalk au Kansas, mais son étude n’a débu­tée que récem­ment. Entre les os de ses cervi­cales, les cher­cheurs ont décou­vert une dent appar­te­nant à un genre éteint de requins, Cretoxy­rhina. Ce requin géant était un super­pré­da­teur qui pouvait mesu­rer jusqu’à 7 mètres de long pour une tonne de muscles et d’hor­reur.

Crédits : David W.E. Hone​ et co.

Quant aux ptéro­saures, il s’agis­sait d’un ordre de reptiles volants, éteint il y a envi­ron 66 millions d’an­nées lors de l’ex­tinc­tion massive Crétacé-Tertiaire. Premiers verté­brés volants, ces masto­dontes n’étaient ni des dino­saures ni des oiseaux, mais des diap­sides archo­saures orni­tho­di­riens. Leur répar­ti­tion sur le globe était homo­gène, si bien que des fossiles ont été décou­verts sur tous les conti­nents. Cretoxy­rhina, quant à lui, était essen­tiel­le­ment loca­lisé dans ce qui est actuel­le­ment le Midwest des États-Unis.

C’est la première fois qu’une inter­ac­tion entre ces deux espèces est docu­men­tée, mais selon l’au­teur prin­ci­pal de l’étude, David Hone, il ne s’agi­rait pas d’un cas unique. « Comprendre l’éco­lo­gie de ces animaux est impor­tant pour comprendre la vie sur Terre à travers le temps. Y a-t-il des requins aujourd’­hui qui chassent les oiseaux de mer ? Oui, il y en a. Est-ce unique ou est-ce que les grands requins chassent des créa­tures volantes depuis des millions d’an­nées ? La réponse est oui. Nous savons main­te­nant que les requins chas­saient les animaux volants il y a déjà 80 millions d’an­nées. » Shark­nado n’a rien inventé.

Source : PeerJ

Download WordPress Themes Free
Download WordPress Themes Free
Download Premium WordPress Themes Free
Download Nulled WordPress Themes
online free course

PLUS DE SCIENCE