À Dubaï, aux Émirats arabes unis, le Français Vincent Reffet a atteint une altitude de 1 800 mètres après avoir décollé du sol. Cette performance réalisée au moyen d’un jet pack vendredi 14 février est « historique », écrivait Le Parisien quatre jours plus tard.

Pour la première fois, un jetman a réussi à décoller pour réussir un vol en haute altitude, le tout de manière 100 % autonome. Reffet a réalisé cet exploit avec un matériel composé d’une aile en fibre de carbone propulsée par quatre mini-moteurs à réaction.

Jetman Dubaï a fait des jetpacks une réalité

Jetman Dubaï a fait des jetpacks une réalité http://buff.ly/2l6p8IS

Publiée par Ulyces sur Lundi 17 avril 2017

Avec une vitesse moyenne avoisinant les 240 km/h, il n’a mis que 22 secondes pour atteindre les 1 000 premiers mètres, avant d’ouvrir son parachute à 1 800 mètres pour se poser de nouveau sur le sol. Son équipement pourrait lui permettre d’atteindre les 400 km/h, de planer, de changer de direction et d’effectuer des figures acrobatiques.

Pour l’homme de 34 ans, « c‘est le résultat d’un travail d’équipe extrêmement minutieux, où chaque petit pas a généré d’énormes résultats. Tout a été planifié à la seconde près, et j’ai été ravi des progrès […] C’est une nouvelle étape dans un projet à long terme. L’un des prochains objectifs est de se poser à nouveau au sol après un vol en altitude, sans avoir besoin d’ouvrir un parachute. »

L’événement était parrainé par les organisateurs de l’Exposition universelle 2020 qui se tiendra à Dubaï.

Source : Le Parisien