fbpx

Ce méde­cin cana­dien utili­sait son propre sperme pour insé­mi­ner ses patientes

par   Suzanne Jovet   | 26 juin 2019
Crédit : BBC

Le Cana­dien Norman Barwin, méde­cin spécia­lisé en ferti­lité aujourd’­hui en retraite, a été jugé à Toronto mardi 25 juin pour avoir utilisé son propre sperme pour insé­mi­ner ses patientes, rapporte la BBC. Un panel disci­pli­naire a révoqué sa licence et lui a imposé une amende de 10 000 dollars.

Une enquête avait été ouverte en 2016 après le dépôt d’un recours collec­tif contre Barwin. Mais les premières allé­ga­tions remontent à 1970 et incluent des patientes d’au moins deux cliniques de la province d’On­ta­rio. Barwin avait déjà été suspendu pendant deux mois en 2013 pour avoir utilisé le mauvais sperme lors de l’in­sé­mi­na­tion de quatre de ses patientes. Il a démis­sionné l’an­née suivante quand de nouveaux soupçons ont plané contre lui.

L’Ordre des méde­cins et chirur­giens de l’On­ta­rio a fina­le­ment déter­miné que le Dr Norman Barwin avait « commis des actes (…) honteux, désho­no­rants et non-profes­sion­nels ». Le méde­cin aurait utilisé son propre sperme, ou un mauvais sperme, sur 50 à 100 patientes. Parmi les victimes, 11 enfants présentent un ADN simi­laire à celui du docteur.

Un père victime de la folie de Barwin a décrit devant la barre la torture de voir ses enfants gran­dir et lui ressem­bler de moins en moins. La procu­reure Caro­lyn Silver a quali­fié les actes du Dr Barwin d’inex­cu­sable trom­pe­rie. « Ses actions choquantes lais­se­ront une tâche indé­lé­bile sur la profes­sion », a-t-elle déclaré lors de l’au­dience. Âujourd’­hui âgé de 80 ans, le Dr Barwin n’a pas comparu devant le comité de disci­pline et était repré­senté par son avocat.

Source : BBC

Download WordPress Themes
Download Premium WordPress Themes Free
Download WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
online free course

Plus de monde