Ce petit robot peut apprendre tout ce qu’il sait aux autres robots

par   Ulyces   | 11 mai 2017

Crédits : MIT  Les capa­ci­tés du cerveau humain sont phéno­mé­nales, mais on n’a pas encore trouvé comment acqué­rir des connais­sances instan­ta­né­ment comme dans Matrix. Les robots, eux, en sont tout à fait capables. Ainsi, des cher­cheurs du Labo­ra­toire de science infor­ma­tique et d’in­tel­li­gence arti­fi­cielle (CSAIL) du MIT ont déve­loppé une méthode permet­tant à un robot d’ap­prendre à d’autres robots ce qu’il sait, sans aucune inter­ven­tion humaine. Cette nouvelle méthode d’ap­pren­tis­sage des robots s’ap­pelle C-LEARN et permet à des personnes sans aucun back­ground infor­ma­tique d’en­sei­gner de nouvelles fonc­tions à des robots, qui seront à leur tour en mesure de trans­mettre ces méthodes à d’autres machines. Pour ce faire, les ingé­nieurs ont fait des tests avec Opti­mus, un petit robot démi­neur à deux bras et Atlas, un plus gros robot d’un 1,80 m (et 180 kg). Le premier, auquel on avait appris au préa­lable à ouvrir des portes, extraire et trans­por­ter des objets placés dans des conte­neurs, a faci­le­ment apprendre une tâche qu’il savait accom­plir au deuxième. Une trans­mis­sion de connais­sances entiè­re­ment robo­ti­sée mais basée sur des méthodes d’ap­pren­tis­sage humaines. Selon Clau­dia Pérez D’Ar­pino, la cher­cheuse qui mène les études sur ce fameux C-LEARN, « en combi­nant le côté intui­tif de l’ap­pren­tis­sage par l’ob­ser­va­tion avec la préci­sion des algo­rithmes de plani­fi­ca­tion de mouve­ment, cette tech­nique peut aider les robots à apprendre de nouvelles actions qu’ils ne savaient pas faire avant, comme de l’as­sem­blage complexe en utili­sant leurs deux bras. » C’est-à-dire tout ce qu’il faut pour faire des câlins, pas du grap­pling. Enfin on espère. Source : MIT News

Download Nulled WordPress Themes
Download Premium WordPress Themes Free
Download Premium WordPress Themes Free
Download Nulled WordPress Themes
udemy course download free