Ce village complè­te­ment inventé par un carto­graphe a fini par deve­nir réel

par   Ulyces   | 29 mars 2017

Le village d’Agloe est né dans les années 1930, au sud de New York. Du moins, sur le papier. Aucune commu­nauté parti­cu­lière ne vivait là, au bord de la route NY 206 qui traverse la chaîne monta­gneuse des Cats­kills. Car Agloe n’était pas une loca­lité réelle : elle servait au carto­graphe Otto Lind­bergh à repé­rer ceux qui copiaient son travail. Il suffi­sait pour cela de voir si d’autres l’in­diquaient au même endroit. Une sorte de copy­right. Quelques années plus tard, Lind­bergh constata que son plan avait fonc­tionné : Agloe figu­rait sur le plan de New York dessiné par un concur­rent, Rand McNally. Les mains dans le sac ! pensa le direc­teur de la Gene­ral Draf­ting Company. Mais McNally conti­nuait de clamer son inno­cence. Il avait obtenu les coor­don­nées du village fictif par l’ad­mi­nis­tra­tion du comté. Sur ces données de première main se trou­vait effec­ti­ve­ment un maga­sin appelé Agloe Gene­ral Store ! Un vrai. La boutique tirait son nom d’une carte impri­mée par Esso, une marque du pétro­lier Exxon cliente de Lind­bergh. À la manière d’une prophé­tie auto-réali­sa­trice, le piège tendu par ce dernier avait influencé la réalité, elle-même réper­cu­tée par la géogra­phie dans ses repré­sen­ta­tions de l’es­pace. Sur Google Maps, il est encore aujourd’­hui possible de trou­ver Agloe. Source : Big Think  

Free Download WordPress Themes
Download Nulled WordPress Themes
Download WordPress Themes Free
Free Download WordPress Themes
online free course