Ces astro­nomes ont décou­vert la plus petite étoile de notre galaxie

par   Nicolas Prouillac et Arthur Scheuer   | 12 juillet 2017

Crédits : Alexan­der von Boet­ti­cher et al Des scien­ti­fiques de l’uni­ver­sité de Cambridge, au Royaume-Uni, ont rapporté la décou­verte de la plus petite étoile jamais obser­vée par l’Homme. Située à 600 années-lumière de la Terre, l’étoile au nom poétique d’EBLM J0555–57Ab est à peine plus grosse que Saturne. Leur rapport, publié le 12 juin dernier, n’a trouvé écho dans CBC News qu’hier, mardi 11 juillet 2017. « Notre décou­verte révèle à quel point les étoiles peuvent être petites », leur a confié l’as­tro­nome britan­nique Alexan­der Boet­ti­cher. « Si cette étoile s’était formée avec une masse un peu plus faible, la fusion de l’hy­dro­gène dans son cœur n’au­rait pas pu avoir lieu, et l’étoile se serait trans­for­mée en naine brune. » Mais bien que minia­ture, EBLM J0555–57Ab est une véri­table étoile, en pleine forme. Il s’agit d’ailleurs d’une étoile binaire, puisqu’elle orbite autour d’un astre bien plus gros qu’elle. Si EBLM J0555–57Ab a été diffi­cile à trou­ver, c’est qu’elle est entre 2 000 et 3 000 fois moins brillante que notre Soleil. Son étoile parente, EBLM J0555–57A, est pour sa part beau­coup plus lumi­neuse. « C’était comme d’es­sayer de trou­ver une bougie cachée derrière un phare », résume le scien­ti­fique Amaury Triaud, qui a pris part aux recherches. À vrai dire, personne ne suspec­tait l’exis­tence de EBLM J0555–57Ab. Elle a été détec­tée en passant devant la grosse étoile autour de laquelle elle orbite, provoquant une baisse d’in­ten­sité de son signal lumi­neux inter­cepté par nos téles­copes. C’est de cette façon que les astro­nomes détectent la majo­rité des exopla­nètes. Au départ, ils pensaient d’ailleurs qu’il s’agis­sait de l’une d’elles, avant de réali­ser que c’était bel et bien une étoile. « Elle repré­sente le plus petit réac­teur à fusion natu­rel que nous connais­sons », pour­suit Triaud. « Nous essayons de répliquer la fusion nucléaire sur Terre, mais EBLM J0555–57Ab est le réac­teur le plus petit possible dans la nature. » Source : CBC News

Download Best WordPress Themes Free Download
Download Best WordPress Themes Free Download
Download WordPress Themes
Download Premium WordPress Themes Free
free download udemy course