Ces batte­ries liquides non-toxiques pour­raient tenir au moins dix ans

par   Ulyces   | 14 février 2017

Le profes­seur Aziz — Crédits : Harvard SEAS Les batte­ries lithium-ion modernes sont une catas­trophe. Un désastre pour l’en­vi­ron­ne­ment assorti d’une faible durée de vie et d’un coût élevé qui les cantonne à des systèmes de petite taille. Pratique pour un smart­phone, beau­coup moins pour les systèmes de stockage d’éner­gie. Ce calvaire pour­rait néan­moins connaître une issue heureuse grâce à des cher­cheurs de Harvard. Un article publié le 9 février dernier dans le jour­nal de l’uni­ver­sité annonce que des cher­cheurs ont mis au point une batte­rie liquide qui pour­rait durer une décen­nie. Leur système stocke l’éner­gie dans des molé­cules orga­niques dissoutes dans de l’eau au pH neutre. En d’autres termes, il s’agi­rait d’une batte­rie non-toxique et non-corro­sive, dotée d’une durée de vie excep­tion­nel­le­ment longue et qui coûte­rait poten­tiel­le­ment beau­coup moins cher à produire. Le dépar­te­ment de l’Éner­gie améri­cain a lancé un appel d’offre pour la construc­tion d’une batte­rie qui pour­rait stocker de l’éner­gie pour moins de 100 dollars le kilo­watt par heure. Atteindre ce but rendrait les éner­gies solaire et éolienne compé­ti­tives face à celle produite par les centrales élec­triques tradi­tion­nelles. Ce nouveau système pour­rait être la solu­tion. Les cher­cheurs travaillent actuel­le­ment au déve­lop­pe­ment d’un modèle viable à l’échelle indus­trielle. On approche. Source : Harvard

Download WordPress Themes Free
Premium WordPress Themes Download
Download WordPress Themes
Download WordPress Themes
udemy course download free