Ces cellules souches immor­telles vont créer une réserve infi­nie de sang arti­fi­ciel

par   Ulyces   | 29 mars 2017

Crédits : Shut­ter­shock Des cher­cheurs de l’univer­sité de Bris­tol ont déve­loppé une ligne de cellules souches immor­telles, qui pour­raient leur permettre de four­nir une quan­tité illi­mi­tée de globules rouges arti­fi­ciels, sur commande. Si ces cellules sanguines arti­fi­cielles réus­sissent les tests cliniques, elles seront plus effi­caces pour l’uti­li­sa­tion médi­cale que les cellules sanguines actuelles, géné­rées par un donneur de sang. Un énorme pas en avant pour les patients avec des groupes sanguins rares, qui ont souvent du mal à trou­ver les donneurs corres­pon­dants. Pour les trans­fu­sions clas­siques, le sang en prove­nance des donneurs fait toujours l’af­faire. Néan­moins, il est toujours diffi­cile de distri­buer les globules rouges qui viennent de ces donneurs. Rien qu’au Royaume-Uni, indique l’étude, 1,5 million d’échan­tillons de sang sont collec­tés afin de trou­ver les bons patients, surtout avec de rares groupes sanguins ou une drépa­no­cy­tose. « Il y a globa­le­ment besoin d’une alter­na­tive pour les globules rouges, dont les arti­fi­cielles ont l’avan­tage, par rapport aux donneurs de sang, de réduire le risque de trans­mis­sion de mala­dies conta­gieuses », a déclaré Jan Frayne, le chef du groupe de cher­cheurs de l’uni­ver­sité de Bris­tol. Pour vous donner une idée du besoin évoqué par ce groupe de cher­cheurs, chaque cellule souche produit envi­ron 50 000 globules rouges avant de mourir. C’est alors que les cher­cheurs ont besoin d’un nouveau don de sang. Et bien que 50 000 paraissent beau­coup, un échan­tillon de sang typique utilisé dans les hôpi­taux contient envi­ron un tril­lion de globules rouges (un milliard de milliards). Source : Nature Commu­ni­ca­tions

Download Premium WordPress Themes Free
Free Download WordPress Themes
Download Nulled WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
free download udemy paid course