fbpx

Ces physi­ciens auraient des preuves de l’exis­tence d’une cinquième force fonda­men­tale dans l’uni­vers

par   Malaurie Chokoualé Datou   | 22 novembre 2019

En 2016, Attila Krasz­na­hor­kay et ses collègues de l’Ins­ti­tut de recherche nucléaire de Hongrie avait annoncé qu’iels pour­raient avoir décou­vert l’exis­tence d’une cinquième force fonda­men­tale encore incon­nue. Dans une étude publiée dans l’ar­chive scien­ti­fique arXiv, les physi­cien·­ne·s affirment avoir décou­vert de nouvelles preuves sur son exis­tence à partir d’un atome d’hé­lium, rapporte The Inde­pendent le 20 novembre.

L’uni­vers et ses phéno­mènes physiques sont contrô­lés par quatre forces fonda­men­tales : la force gravi­ta­tion­nelle, la force élec­tro­ma­gné­tique, l’in­te­rac­tion nucléaire forte et l’in­te­rac­tion nucléaire faible. Il y a trois ans, l’équipe hongroise avait déclaré avoir observé une cinquième force en analy­sant la façon dont un isotope du béryl­lium émet de la lumière quand il se désin­tègre.

Cette lumière se trans­for­mait en élec­tron et en posi­ton (anti­par­ti­cule asso­ciée à l’élec­tron). En augmen­tant l’éner­gie de la lumière, ceux-ci devraient en théo­rie s’éloi­gner l’un de l’autre selon un angle de plus en plus petit. Mais iels ont réalisé que, bizar­re­ment, il y avait une augmen­ta­tion du nombre d’élec­trons et de posi­tons qui se sépa­raient d’après un angle de 140°. Les cher­cheurs·euses avaient donc supposé que cette anoma­lie était causée par une nouvelle parti­cule, inclue dans un nouveau type de boson.

Dans le cadre de la présente étude, la même équipe a choisi d’ob­ser­ver l’ex­ci­ta­tion d’un atome d’hé­lium et elle a observé une anoma­lie simi­laire à la précé­dente, avec un angle cette fois plus proche de 115°. Les physi­cien·­ne·s ont baptisé cette parti­cule non-offi­cielle X17, car elle est dotée d’une masse proche de 17 mega-élec­tron­volt (MeV).

La confir­ma­tion de l’exis­tence d’une cinquième force fonda­men­tale de la nature pour­rait remettre en ques­tion nos connais­sances sur le fonc­tion­ne­ment de l’uni­vers et, selon eux·elles, tout indique qu’une cinquième force se cache derrière ce boson. L’étude n’a toute­fois pas encore été évaluée par des pair·e·s et iels leur faudra encore accu­mu­ler des indices avant d’es­pé­rer confir­mer défi­ni­ti­ve­ment son exis­tence.

Sources : arXiv/The Inde­pendent

Download Best WordPress Themes Free Download
Download Nulled WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
Download WordPress Themes
download udemy paid course for free

PLUS DE SCIENCE