Ces scien­ti­fiques sont en mesure d’af­fir­mer que les lucioles sont obsé­dées par le sexe

par   Nicolas Prouillac et Arthur Scheuer   | 23 décembre 2016

  homephotoCrédits : Terry Priest Alors que nous venons à bout de notre liste de cadeaux de Noël, on peut aisé­ment parier qu’au­cune ne mentionne un paquet visqueux rempli de sperme. Pour­tant, chez les lucioles, c’est la plus belle preuve d’amour qui puisse exis­ter. Des cher­cheurs, spécia­li­sés dans l’étude de ces insectes, ont récem­ment publié un rapport dans la revue Nature, dans lequel ils expliquent que la parade nuptiale des mâles lucioles consistent en une offrande très expli­cite : une dose de sperme. C’est la scien­ti­fique Sara Lewis, spécia­li­sée dans la sélec­tion sexuelle des insectes volants, qui a mené l’équipe char­gée des recherches, consti­tuée de confrères de la Tufts Univer­sity, près de Boston. « Après des années de recherche, nous pouvons affir­mer que les mâles lucioles sont obsé­dés par le sexe », dit-elle. Avec son équipe, elle a iden­ti­fié des éléments signi­fi­ca­tifs dans leur manière de cour­ti­ser mais elle avoue tout de même que l’of­frande de sperme est long­temps restée un mystère. Les cadeaux nuptiaux sont monnaie courante chez les insectes volants. Mais chez d’autres espèces, ces cadeaux sont géné­ra­le­ment des grillons ou des criquets. Chez les mantes reli­gieuses, le cadeau ultime est de sacri­fier son propre corps. Afin d’iden­ti­fier ce que conte­nait vrai­ment l’of­frande des lucioles, l’équipe de cher­cheurs a dû procé­der à des analyses géné­tiques et des tests méta­bo­liques. Ces tests ont donné lieu à une longue liste de plus de 200 protéines. Certaines permet­traient à la femelle de décu­pler sa produc­tion d’œufs, d’autres à amélio­rer sa condi­tion physique et enfin, d’autres ne servi­raient tout simple­ment à rien. Une protéine bien parti­cu­lière aide­rait les œufs à déve­lop­per une toxine qui permet­trait d’éloi­gner les préda­teurs. D’après l’étude, ce stra­ta­gème serait très effi­cace. Les femelles lucioles qui consom­me­raient direc­te­ment ce « cadeau » seraient bien plus fertiles et robustes. srep38556-f1Sources : Nature

Premium WordPress Themes Download
Download Best WordPress Themes Free Download
Download WordPress Themes Free
Download Nulled WordPress Themes
online free course