fbpx

Cet Austra­lien vit « en colo­ca­tion » avec une arai­gnée géante depuis un an

par   Sarah Ben Bouzid   | 18 décembre 2020

Jack Gray, un Austra­lien de la ville de Cairns, a annoncé dans un post Face­book le 24 novembre dernier qu’il vivait avec une Sparas­si­dae sauvage. Il laisse la gigan­tesque arai­gnée patrouiller dans la maison depuis plus d’un an pour qu’elle le débar­rasse des insectes.

Jack explique qu’il a décou­vert cette arai­gnée chez lui il y a un an. Mais au lieu de cher­cher à s’en débar­ras­ser (ou de démé­na­ger), il a décidé de la garder. Car malgré sa taille et son nom effrayant, les Sparas­si­dae sont en fait complè­te­ment inof­fen­sives pour les humains, elles n’ont d’yeux que pour les insectes.

Les arai­gnées aranéo­morphes, l’es­pèce à laquelle elle appar­tient, produit certes du venin, mais il y a peu de chance qu’elle l’uti­lise contre des êtres humains. Ces arai­gnées préfèrent en effet s’en­fuir étant donné qu’elles sont plutôt rapides. Et quand bien même elle mordrait Jack, la plupart de leurs morsures sont défen­sives, c’est-à-dire sans injec­tion de venin.

Jake a donc décidé de faire de cette arai­gnée géante sa « colo­ca­taire ». Depuis, il la « regarde gran­dir », se trans­for­mant peu à peu en une incroyable chas­seuse. « Les arai­gnées Hunts­man ont toujours été tolé­rées dans notre maison en raison de leur appé­tit pour les cafards, et nous ne voulons utili­ser aucun produit chimique pour tuer ces para­sites », dit-il.

Avec sa femme, ils ont même décidé de bapti­ser l’arai­gnée Char­lotte afin de calmer les appré­hen­sions de leurs enfants à l’idée que cette gigan­tesque arai­gnée vit sous leur toit.

Source : Face­book (@Aus­tra­lian spider iden­ti­fi­ca­tion page)

Plus de wild