fbpx

Cette intel­li­gence arti­fi­cielle traduit les ondes céré­brales en phrases

par   Pablo Oger   | 31 mars 2020

Les scien­ti­fiques ont fait un grand pas en avant dans leur capa­cité à déco­der ce que dit une personne, simple­ment en inter­pré­tant ses ondes céré­brales lorsqu’elle parle, rapporte la BBC ce 31 mars.

Une nouvelle étude publiée dans Nature Neuros­cience révèle qu’une équipe de scien­ti­fiques de l’uni­ver­sité de San Fran­cisco a entraîné des algo­rithmes pour trans­fé­rer en temps réel les ondes céré­brales en phrases, avec un taux d’er­reurs de mots de seule­ment 3 %.

Quatre volon­taires lisaient un discours à voix haute pendant que des élec­trodes enre­gis­traient leur acti­vité céré­brale. Cette acti­vité céré­brale était ensuite trans­mise à un système infor­ma­tique qui a fina­le­ment créé une repré­sen­ta­tion des éléments enre­gis­trés pour déco­der mot à mot les paroles des volon­taires.

Les cher­cheurs admettent cepen­dant qu’il leur reste beau­coup de progrès à faire. En effet, le discours à déco­der était limité à 30–50 phrases. « Même si nous aime­rions que le déco­deur apprenne et exploite les régu­la­ri­tés de la langue, il reste à montrer combien de données seraient néces­saires pour passer de nos petites phrases à une forme plus géné­rale d’an­glais », écrivent-ils dans leur article.

Source : BBC

Plus de turfu