Cette inter­face cerveau-machine révo­lu­tion­naire traduit les pensées en paroles

par   Ulyces   | 31 janvier 2019

Pour la première fois de l’his­toire, des neuros­cien­ti­fiques sont parve­nus à traduire des pensées en un discours clair et intel­li­gible. L’équipe de cher­cheurs de l’Ins­ti­tut Zucker­man de l’uni­ver­sité de Colum­bia a pu recons­ti­tuer des mots en surveillant l’ac­ti­vité céré­brale de patients, rappor­tait The Inde­pendent le 29 janvier dernier.

Cette avan­cée consti­tue une étape cruciale dans la créa­tion d’une inter­face cerveau-machine capable de lire les pensées de personnes inca­pables de commu­niquer verba­le­ment. « Nos voix nous permettent de rester en contact avec nos amis, notre famille et le monde qui nous entoure. C’est pourquoi perdre le pouvoir de la voix en raison d’une bles­sure ou d’une mala­die est si dévas­ta­teur », a déclaré le profes­seur Nima Mesga­rani, cher­cheur à l’uni­ver­sité de Colum­bia.

« Nous avons un moyen poten­tiel de restau­rer ce pouvoir. Nous avons montré qu’a­vec la tech­no­lo­gie appro­priée, les pensées de ces personnes pouvaient être déco­dées et comprises par tout audi­teur. »

Pour ce faire, le profes­seur Mesga­rani et son équipe ont utilisé l’in­tel­li­gence arti­fi­cielle afin de recon­naître les sché­mas d’ac­ti­vité qui appa­raissent dans le cerveau de quelqu’un lorsqu’il écoute quelqu’un parler. En utili­sant un algo­rithme infor­ma­tique simi­laire à celui des assis­tants intel­li­gents tels qu’A­lexa, les neuroin­gé­nieurs ont été en mesure de synthé­ti­ser la parole à partir des sché­mas céré­braux à l’aide d’une voix robo­tique.

La tech­nique, dite du « voco­deur », a été testée sur des patients atteints d’épi­lep­sie, trai­tés par le Dr Ashesh Dinesh Mehta. « En colla­bo­ra­tion avec le Dr Mehta, nous avons demandé aux patients déjà opérés du cerveau d’écou­ter des phrases pronon­cées par diffé­rentes personnes, tout en mesu­rant leur acti­vité céré­brale. Ces sché­mas neuro­naux ont formé le voco­deur », a déclaré le Pr Mesga­rani.

Les scien­ti­fiques espèrent que grâce à cette percée tech­no­lo­gique, ils seront bien­tôt capables de déve­lop­per une inter­face cerveau-machine portable afin de traduire les pensées d’un indi­vidu direc­te­ment en discours ou texte synthé­tisé.

Source : The Inde­pendent

Free Download WordPress Themes
Download WordPress Themes Free
Download WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
download udemy paid course for free

PLUS DE SCIENCE