Comment les chats peuvent déclen­cher des tendances BDSM chez leurs proprié­taires

par   Ulyces   | 23 décembre 2016

miaow_7-signs-that-hes-too-much-in-love-with-himself En septembre dernier, des cher­cheurs d’Eu­rope de l’Est ont publié une étude dans le Jour­nal of Evolu­tio­nary Psycho­logy qui examine les liens entre un certain penchant pour la sexua­lité extrême et le fait de possé­der un félin. Ce qu’ils ont décou­vert est effrayant. C’est vrai que les chats sont bizarres et qu’on se sent parfois un peu maso de se plier en quatre pour servir une créa­ture souvent ingrate et dédai­gneuse. Mais la science va plus loin que ça. L’étude s’est penchée sur le cas de 36 500 personnes en Slovaquie et en Répu­blique tchèque, et conclut que les chats peuvent trans­mettre à leurs proprié­taires des Toxo­plasma gondii, un para­site très répandu chez eux, suscep­tible de causer la toxo­plas­mose. Cette infec­tion para­si­taire peut entraî­ner chez le malade humain une exci­ta­tion sexuelle déclen­chée par la peur, la violence et le danger. Fou. « Les sujets infec­tés et non-affec­tés ne présentent pas les mêmes compor­te­ments, fantasmes et préfé­rences sexuelles », dit l’étude. Les sujets infec­tés étant plus suscep­tibles de présen­ter « une atti­rance consi­dé­rable pour le bondage, la violence et – chez les hommes – le maso­chisme. » On trouve les Toxo­plasma dans les selles des chats, aussi faites bien atten­tion quand vous chan­gez leur litière. Il peut être détecté avec une simple prise de sang et reste inac­tif chez la plupart des sujets. Et n’en voulez pas à votre pauvre chat, il n’y est pour rien. giphy-1Source : Jour­nal of Evolu­tio­nary Psycho­logy 

Download WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
Download Best WordPress Themes Free Download
Free Download WordPress Themes
download udemy paid course for free