Plus les scientifiques étudient Uranus, plus ils s’étonnent. Une équipe internationale d’astronomes vient de détecter des rayons X parmi les signaux captés en provenance de la planète, rapportait Space.com le 31 mars.

De nombreux objets du système solaire émettent des rayons X – de Vénus à Saturne en passant par les lunes de Jupiter. En fait, parmi les planètes du système solaire, seules Uranus et Neptune, peu étudiées, étaient absentes de la liste. Les scientifiques ont donc décidé de fouiller dans les rares observations du télescope spatial Chandra.

Il existait seulement trois séries de données concernant Uranus, une d’août 2002 et deux de novembre 2017. C’est en les étudiant que les astronomes ont repéré des rayons X. Certains des rayonnements détectés par les chercheurs proviennent bien d’Uranus elle-même, plutôt que d’émissions du Soleil réfléchies.

Les anneaux de Saturne produisent une fluorescence X lorsqu’ils sont frappés par des particules chargées du Soleil. Les deux ensembles d’anneaux d’Uranus pourraient très bien réagir de la même façon. Ou peut-être que les rayons X proviennent d’aurores polaires, comme sur Jupiter, bien que les scientifiques ne soient pas sûrs de ce qui déclencherait les aurores elles-mêmes.

L’équipe de chercheur.euse.s espère que les futures observations de Chandra pourront aider à déterminer ce qui se passe sur la planète. Le télescope de l’Agence spatiale européenne pour l’astrophysique des hautes énergies (ATHENA), qui doit être lancé en 2031, a aussi des chances d’aider. La NASA envisage par ailleurs le lancement d’un nouvel observatoire de rayon X, après l’envoi de son télescope Nancy-Grace-Roman.

Source : Space.com