fbpx

Des chiens-ratons laveurs en fuite terro­risent un village anglais

par   Nicolas Prouillac   | 1 juin 2019

Les forces de police du Nottin­gham­shire, en Angle­terre, demandent aux habi­tants de la petite ville de Clar­bo­rough d’être prudents, après que deux chiens-ratons laveurs « poten­tiel­le­ment dange­reux » se sont échap­pés de leurs cages. Le proprié­taire des animaux plaide pour que les auto­ri­tés utilisent un drone équipé d’une caméra ther­mique pour retrou­ver ses deux bestiaux, rappor­tait The Inde­pendent le 30 mai.

Pour l’heure, les deux tanu­kis sauvages – une espèce de cani­dés de la taille d’un renard origi­naire du Japon qui ressemble à un croi­se­ment entre un loup (dont ils descendent) et un raton laveur (dont ils ne descendent pas) – ont attaqué une chèvre et un poney, avant de prendre en chasse un pauvre dog sitter qui a détalé devant eux, chien sous le bras.

Mandy Marsh, 53 ans, et son époux Dale, 54 ans, ont réagi les premiers en enten­dant des hurle­ments en prove­nance de leur jardin aux envi­rons de 4 heures du matin. C’était leur chèvre, dont le nom n’a pas été commu­niqué, qui criait sous l’as­saut d’un tanuki affamé. Armés de planches de bois, le couple a mis deux heures à mettre la bête sauvage en fuite.

« Nous nous sommes préci­pi­tés dehors, où le chien-raton laveur attaquait notre chèvre. Le poney se tenait entre les deux et essayait de proté­ger la chèvre », raconte Mandy Marsh, encore secouée par la violence de la scène. « Le chien raton-laveur essayait de le tuer. Il était complè­te­ment fou. Il sifflait et criait et grognait. Un malade. »

Le tanuki, qui se nour­rit habi­tuel­le­ment d’in­sectes et de petits rongeurs, a fini par aban­don­ner le quatuor et on ne l’a plus revu depuis. La police enquête.

Source : The Inde­pendent

Premium WordPress Themes Download
Premium WordPress Themes Download
Download WordPress Themes Free
Free Download WordPress Themes
online free course

Plus d'epic